Justice

Affaire du petit Grégory : Murielle Bolle entame une grève de la faim

Murielle Bolle est restée placée en détention cette semaine, à la différence des époux Jacob. Afin de protester contre ses conditions en prison, ce témoin-clé dans l’affaire du petit Grégory vient donc d’entamer une grève de la faim.

STORY - Episode 7/22

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

D’après des informations publiées dans l’édition de Dijon du journal Le Bien Public, Murielle Bolle aurait débuté une grève de la faim. Cette information, publiée par le quotidien régional, émane de l’avocat de Murielle Bolle, Maître Christophe Ballorin.

Murielle Bolle entame une grève de la faim

Selon des précisions du Figaro, l’avocat dijonnais de Murielle Bolle a rendu visite ce jeudi matin à sa cliente. Elle est incarcérée depuis la semaine dernière à la maison d’arrêt de Dijon. Son avocat a fait une déclaration devant les médias.

Mme Bolle vit un calvaire. Elle est menacée de mort, elle est à l’isolement mais elle n’en peut plus. [Murielle Bolle] vit un cauchemar ! Elle clame son innocence. Comme elle, nous demandons une confrontation avec son cousin le plus vite possible. Pour protester, Murielle Bolle a débuté ce jour une grève de la faim….

Une incarcération contestée

Maître Ballorin a également dévoilé qu’il avait :

reçu beaucoup d’appels de gens scandalisés, et même de magistrats, qui estiment que l’incarcération de Murielle Bolle, mineure de 15 ans au moment des faits, constitue une atteinte aux libertés publiques.

Des solutions d’hébergement pourraient permettre à Murielle Bolle de quitter la maison d’arrêt de Dijon

Les avocats de Murielle Bolle doivent en réalité trouver un lieu d’hébergement afin qu’elle puisse être remise en liberté. Maître Ballorin a précisé que la situation de Murielle Bolle était désespérée et délicate sur cette question.

C’est très compliqué : elle n’a pas d’attaches ni d’amis hors des Vosges, alors qu’elle ne peut pas y aller… Si une congrégation religieuse ou une maison du diocèse peut l’accueillir en Côte-d’Or, nous sommes preneurs…

Ses avocats n’auraient pas encore trouvé de solutions d’hébergement d’après des informations du Figaro. La grève de la faim de Murielle Bolle constitue donc un nouveau rebondissement spectaculaire dans l’affaire du petit Grégory. Des confrontations devraient être organisées entre les différents témoins clés du dossier dans les semaines et les mois à venir.

Murielle Bolle : le témoin-clé de l’affaire du petit Grégory

La vie de Murielle Bolle en prison est clairement menacée suite aux accusations qui pèsent à son encontre pour non dénonciation de crime à l’encontre d’un jeune enfant. Murielle Bolle était âgée seulement de 15 ans au moment du drame. Elle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche, en 1984, avant de se rétracter. Le corps du petit Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne, le 16 octobre 1984. Bernard Laroche, longtemps soupçonné, avait été froidement abattu par le père de Grégory, Jean-Marie Villemin en 1985.

Publié le jeudi 6 juillet 2017 à 16:57, modifications jeudi 20 juillet 2017 à 14:47

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !