Justice

Affaire du petit Grégory : Murielle Bolle a fait un malaise avant son audition

Murielle Bolle a été mise en examen suite à son audition qui a pu reprendre dans la soirée de jeudi

L’audition de Murielle Bolle a été retardée dans la journée de jeudi à la suite d’un malaise. Ce témoin clé dans l’affaire du petit Grégory avait accusé Bernard Laroche en 1984 avant de se rétracter.

STORY - Episode 6/22

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

MISE A JOUR : L’audition de Murielle Bolle a pu reprendre dans la soirée de jeudi, après son malaise dans la journée. Murielle Bolle a été mise en examen pour « enlèvement de mineur de 15 ans suivi de mort ». Elle a été incarcérée à titre conservatoire ce jeudi soir selon des informations du Figaro. La chambre de l’instruction devra statuer sur la prolongation éventuelle de cette mesure dans un délai de quatre jours.

Selon des informations de l’AFP et de la rédaction de Ouest-France, Murielle Bolle avait quitté la Cour d’appel dans une ambulance des pompiers jeudi, à la mi-journée. Elle devait être présentée ce 29 juin à la juge d’instruction dans la ville de Dijon. A la suite d’un malaise, son audition a été retardée et décalée dans la journée de jeudi.

Le malaise de Murielle Bolle à Dijon

Selon une source proche du dossier, Murielle Bolle aurait fait un malaise peu de temps après son arrivée. Elle aurait alors été prise en charge par les pompiers. Murielle Bolle avait été arrêtée à son domicile dans les Vosges ce mercredi. Elle a été entendue par les gendarmes avant donc d’être transférée à Dijon dans la journée de jeudi.

Les suites judiciaires pour Murielle Bolle, témoin-clé dans l’affaire du petit Grégory

La présidente de la chambre de l’instruction de la cour d’appel, Claire Barbier, a désormais l’avenir de Murielle Bolle entre ses mains. Le mystère de l’affaire du petit Grégory pourrait enfin être élucidé. L’audition de ce témoin clé pourrait aboutir à l’éclatement de la vérité. Murielle Bolle était âgée seulement de 15 ans au moment du drame. Elle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche, en 1984, avant de se rétracter. Murielle Bolle pourrait donc être mise en examen, placée sous le statut de témoin assisté ou bien encore être remise en liberté.

Les récents rebondissements dans l’enquête sur le meurtre non élucidé du petit Grégory Villemin

Marcel et Jacqueline Jacob, le grand-oncle et la grand-tante de l’enfant, ont récemment été mis en examen avant d’être libérés suite à des accusations d’enlèvement et de séquestration ayant entraîné la mort. Le corps du petit Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne, le 16 octobre 1984. Bernard Laroche, longtemps soupçonné, avait été froidement abattu par le père de Grégory, Jean-Marie Villemin en 1985.

La juge chargée de l’affaire Grégory devrait donc prochainement entendre Murielle Bolle suite à ce malaise. Murielle Bolle avait été transférée à Dijon au terme de sa garde à vue de mercredi et jeudi.

Publié le vendredi 30 juin 2017 à 10:03, modifications jeudi 20 juillet 2017 à 14:47

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !