Justice

Affaire du petit Grégory : les époux Jacob remis en liberté

Les époux Jacob, le grand-oncle et la grand-tante de Grégory Villemin, ont donc été remis en liberté dans la journée de mardi. Ils étaient écroués depuis plusieurs jours dans le cadre de l’affaire du petit Grégory. Cette décision d’application immédiate constitue un revers sérieux dans cette enquête. Le parquet général avait pourtant requis le maintien en détention de Marcel Jacob et de son épouse, Jacqueline.

STORY - Episode 3/15

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Marcel et Jacqueline Jacob sont donc libres selon des informations du Figaro et de BFM TV. L’affaire du petit Grégory vient donc de connaître un nouveau rebondissement inattendu en ce mardi 20 juin. Le grand-oncle et la grand-tante de Grégory Villemin viennent donc d’être remis en liberté après avoir été placés en garde à vue et écroués suite aux récentes révélations dans cette affaire judiciaire non élucidée.

Marcel et Jacqueline Jacob remis en liberté faute d’éléments probants sur leur culpabilité ?

La chambre de l’instruction s’est réunie ce mardi matin afin de décider du maintien ou non du couple Jacob en détention provisoire. Maître Stéphane Giuranna, l’avocat de Marcel Jacob, s’est exprimé devant le palais de justice de Dijon suite à la décision judiciaire favorable envers son client.

La chambre de l’instruction a entendu nos arguments sur la faiblesse des charges.

La nouvelle vie des époux Jacob après ce climat tendu de suspicion

Marcel et Jacqueline Jacob ne retourneront pourtant pas chez eux dans les Vosges. Ils seront placés dans deux logements différents dans le cadre de leur contrôle judiciaire. Ces nouvelles adresses sont tenues secrètes.

Maître Giuranna s’est exprimé sur les conditions du contrôle judiciaire des époux Jacob.

La cour a pris en considération les éléments que nous avons apportés ce week-end, à savoir les adresses secrètes, une interdiction absolue pour les époux Jacob de communiquer avec les médias, sans quoi leur placement en détention provisoire pourrait être immédiatement ré-ordonné.

Un nouveau coup d’épée dans l’eau pour les enquêteurs ?

L’arrestation surprise du couple, la semaine dernière dans les Vosges, avait relancé l’affaire du petit Grégory. Le corps de ce garçon de quatre ans, pieds et poings liés, avait été retrouvé dans les eaux de la Vologne, le 16 octobre 1984. Cette affaire constitue toujours l’une des plus grandes énigmes judiciaires en France. Une omerta semble peser au sein de la famille et de l’entourage familial des Villemin.

Marcel et Jacqueline Jacob ont été récemment mis en examen pour enlèvement, séquestration suivis de mort et placés en détention. Ils n’avaient jamais été inquiétés jusqu’alors. Selon des informations du Figaro, leurs noms apparaissaient dans un arrêt de 1993. La cour d’appel de Dijon les avait disculpés. Les époux Jacob viennent donc d’être remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire. L’enquête va suivre son cours. De nouveaux rebondissements pourraient donc survenir dans les semaines et les mois à venir. De nombreuses zones d’ombre autour de la mort du petit Grégory Villemin persistent.

Publié le mardi 20 juin 2017 à 18:00, modifications jeudi 20 juillet 2017 à 14:46

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top