Justice

Affaire Daval : La maison de Jonathann et Alexia Daval cambriolée

Nouveau rebondissement dans l’affaire Daval. Le domicile où résidaient Jonathann et Alexia Daval, et qui était inoccupé depuis de longs mois, a été cambriolé…

STORY - Episode 34/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Daval

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Mis en en examen pour « meurtre sur conjoint », Jonathann Daval a été incarcéré le 28 janvier 2018. Cela fait donc plus d’un an que sa maison, située en Haute-Saône, est inoccupée. Une cible idéale pour les cambrioleurs ? Tout porte à croire que oui.

En effet, le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, a annoncé à l’AFP que la maison où habitaient autrefois Jonathann et Alexia Daval a été “cambriolée“. Nos confrères du Parisien précisent que c’est une voisine qui a prévenu les forces de l’ordre, ce dimanche 3 mars au matin. Cette dernière a constaté que les scellés, posés par les enquêteurs dans le cadre de cette affaire, avaient été brisés. Une fois sur place, les gendarmes ont remarqué que le domicile du couple Daval était sans dessus dessous.

Si certains internautes crient à la théorie du complot sur les réseaux sociaux, le procureur de la République de Vesoul lui, estime qu’il s’agit là d’un « vol d’opportunité ». Ce dernier a rappelé que la maison était vide depuis de longs mois. D’ailleurs, il a souligné qu’en 2018, « 624 000 ménages ont été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative » de cambriolage. Pour le moment, on ne connaît pas l’identité du ou des cambrioleurs… ni même ce qui a été dérobé.

Une affaire aux multiples rebondissements

Pour rappel, le corps brûlé d’Alexia Daval avait été retrouvé dans un bois en Haute-Saône, en octobre 2017. Jonathann Daval n’avait pas tardé à avouer être l’auteur de ce meurtre. Mais en juin dernier, l’affaire était marquée par un nouveau rebondissement. L’informaticien était revenu sur ses aveux et dénonçait un complot familial… avant d’avouer une nouvelle fois, qu’il avait tué sa femme, après une dispute conjugale. Cependant, il assure ne pas avoir brûlé son corps. Il risque la perpétuité.

Publié le lundi 4 mars 2019 à 13:36, modifications lundi 4 mars 2019 à 13:36

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct