Actualité

La jeunesse arabe ne croit pas à l’avènement de Daesh

Selon un sondage publié par un institut d’études d’opinions basé aux Etats-Unis, la jeunesse arabe veut se débarrasser de Daech quitte à en oublier le développement immédiat de leurs pays.

La jeunesse arabe veut combattre Daech coûte que coûte. En effet, selon un sondage a été réalisé du 11 janvier au 22 février par Penn Schoen Berland, un institut d’études d’opinions basé aux Etats-Unis, auprès de 3.500 Arabes de 18 à 24 ans dans les six monarchies du Golfe et 10 autres pays arabes, dont l’Egypte, l’Irak, le Yémen, la Libye et la Tunisie, trois arabes sur quatre se disent préoccupés par la montée du mouvement islamique Daech et ce qui est très étonnant c’est que :

 seul un sur six croit que le groupe terroriste finira par réussir.

Aujourd’hui, alors que cela fait cinq ans que le printemps arabe est terminé, une majorité de jeunes pensent qu’il faut se battre contre Daech avant de penser à faire des réformes dans leur pays. Ils ne veulent pas que quelques radicaux jettent le trouble sur leur population ainsi que sur les intentions. Il sont fermement décidés à se débarrasser de Daech et vont militer pour cela. Selon le sondage donc :

La majorité des jeunes arabes (53%) conviennent que la promotion de la stabilité dans la région est plus importante que la promotion de la démocratie (28%).

Par ailleurs, pour un quart des sondés, des jeunes s’engagent au côté de Daech à cause du chômage qui touche leur pays.

Daech est un fléau qui touche la terre entière et qui malheureusement fait une percée inquiétante ces derniers temps. Pour preuves, les derniers attentats de Bruxelles et de Paris qui ont fait des centaines de victimes.

Publié le mercredi 13 avril 2016 à 17:40, modifications mercredi 13 avril 2016 à 17:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !