Actualité

Montpellier et Sète : Une équipe soupçonnée de préparer un attentat vient d’être arrêtée

Ce vendredi 10 février, quatre individus ont été interpellés à Montpellier et Sète. Parmi eux, une jeune fille de 16 ans soupçonnée de préparer un attentat terroriste. Explications …

Quatre individus viennent d’être arrêtés ce vendredi 10 février à Montpellier et à Sète. Selon les informations diffusées par LCI, les individus auraient été interpellés aux alentours de six heures du matin. La sous-direction anti-terroriste de la Police Judiciaire ainsi que le Raid ont participé à l’intervention. Les quatre personnes sont suspectées de préparer un attentat terroriste dans un site touristique de Paris.

Parmi les interpellés, une jeune femme de 16 ans. Toujours selon LCI, celle-ci aurait dû servir « d’appât » et était sensé se faire exploser au moyen d’une ceinture d’explosifs. Les trois autres personnes sont des hommes majeurs. L’un deux serait le petit ami de la jeune femme, l’autre le commanditaire et le troisième serait un complice. Selon une source policière de l’AFP, l’un des hommes arrêtés était dans les objectifs de la DGSI.

Des sources encore trop floues

Les quatre individus étaient surveillés depuis quelques jours. Ils ont été arrêtés après avoir acheté de l’acétone. Toujours selon LCI, de l’eau oxygénée, de l’acétone et des seringues ont été retrouvés aux domiciles des suspects. Ces ingrédients font tous partie de la composition d’un explosif, le TATP.

Cependant, plusieurs sources livrent des informations contradictoires. LCI rapporte qu’un informateur aurait révélé que la jeune femme devait se faire exploser. Selon une autre source, c’est un des trois hommes arrêtés qui devait porter les explosifs alors que la jeune femme prévoyait de partir en Syrie.

Les quatre individus ont été placés en garde à vue pour 96 heures. C’est la durée maximale autorisée d’une garde à vue dans le cadre d’une enquête pour terrorisme. D’autres informations devraient arriver au fur et à mesure de la progression de l’enquête. Ces arrestations interviennent une semaine après l’attaque du Louvre. Rappelons que l’identité de l’attaquant du Carrousel a été confirmée et que sa garde à vue à été interrompue pour des raisons de santé.

Publié le vendredi 10 février 2017 à 13:20, modifications vendredi 10 février 2017 à 13:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !