Actualité

Jesse Hughes, le leader des Eagles of Death Metal, exprime son émotion lors de l’hommage au Bataclan

Une série d’hommages émouvants pour la mémoire des 130 victimes des attentats du 13 novembre 2015 s’est déroulée tout au long de ce week-end du 11 novembre dans les rues de la capitale. Si le chef de l’Etat François Hollande et la Maire de Paris Anne Hidalgo, étaient bien présents malgré leur choix délibéré de ne pas prendre la parole, tous les regards se sont tournés vers la salle de concerts du Bataclan. Dans cette enceinte culturelle et festive 90 personnes ont été tuées par le commando terroriste lors du concert des Eagles of Death Metal. Le groupe a tenu à revenir à Paris ce week-end pour rendre hommage aux victimes et témoigner de leurs émotions et de leur solidarité.

Alors que le Bataclan a rouvert samedi soir avec le concert de l’artiste Sting dans une ambiance indescriptible tant la charge émotionnelle était forte, les membres des Eagles of Death Metal ont tenu à assister à l’hommage citoyen et solidaire en présence du Président François Hollande et de la Maire de Paris Anne Hidalgo. Des plaques commémoratives ont été dévoilées. Les noms des victimes des attaques terroristes sont présents sur chacune de ces plaques déposées devant l’ensemble des lieux visés lors de la nuit d’horreur du 13 novembre 2015.

Une polémique est née ce week-end entre les dirigeants, les propriétaires du Bataclan et les artistes de rock visés le soir du 13 novembre. Jesse Hughes et ses camarades auraient été refoulés du concert de Sting, samedi soir. Jules Frutos, le co-directeur de la salle, aurait été assez ferme vis-à-vis des artistes :

Ils sont venus, je les ai virés, il y a des choses qu’on ne pardonne pas.

Le leader des Eagles of Death Metal a tenu à éteindre et dissiper toute polémique :

Je ne voulais pas voir le concert, je voulais simplement voir la salle ouverte.

La carrière du groupe de metal a failli être menacée suite aux propos de leur leader, Jesse Hughes, après les attentats de novembre. Dans les médias, il avait estimé que la sécurité de la salle était assez légère et avait cru reconnaître certains terroristes dans la salle dès le début du concert.

Les propriétaires et les dirigeants du Bataclan ont eu du mal à digérer et à encaisser ces propos. Les représentants de la salle de spectacles semblent ne plus rien pardonner au groupe The Eagles of Death Metal et au chanteur Jesse Hughes.

Selon des informations de BFM TV, Jesse Hughes était présent dimanche lors de l’hommage bouleversant devant le Bataclan. Il a tenu à témoigner sa solidarité et son soutien aux victimes, à leurs familles et aux Français. Il a exprimé son désir d’être là, à Paris, devant cette salle de concerts, un an après cette tragédie en se confiant aux nombreux journalistes présents devant le Bataclan lors de la cérémonie d’hommage bouleversante :

Je me sens comme à la maison ici, je n’ai jamais vu de plus grande démonstration de beauté humaine, d’amour et d’empathie, et je suis vraiment reconnaissant pour cela. Si vous regardez autour de vous, ce que vous voyez ce sont des gens déterminés à ne pas laisser les méchants gagner. Et si il y a bien une place où j’ai envie d’être, c’est ici.

Le groupe de musique visé lors de la nuit du 13 novembre a assisté à la cérémonie. Les musiciens ont été salués par François Hollande et le Premier Ministre, Manuel Valls. D’après des sources de l’AFP, les membres du groupe ont serré dans leurs bras chacune des victimes et des survivants présents lors de l’hommage devant le Bataclan. Ils étaient très émus et ont déposé une gerbe de fleurs. L’artiste s’est également rendu à la cérémonie d’hommage organisée devant la Mairie du XIème arrondissement.

Le Bataclan a officiellement rouvert samedi. Une nouvelle série de concerts a été annoncée. L’artiste Pete Doherty se produira les 16 et 17 novembre sur la scène de cette salle mythique du onzième arrondissement marquée à vie par la tragédie du 13 novembre au même titre que le Stade de France et les nombreux cafés et restaurants visés lors de la nuit d’horreur de novembre 2015.

Publié le lundi 14 novembre 2016 à 15:52, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !