Actualité

Italie: un lit d’hôpital rempli de fourmis révolte les réseaux sociaux

La photographie d’une femme dans un hôpital en Italie fait le buzz sur les réseaux sociaux. En effet son lit est infesté de fourmis. Les italiens sont choqués par ce manque d´hygiène surtout dans un hôpital d’une grande ville comme Naples.

CHOC. FORMICHE SU PAZIENTE ALL'OSPEDALE SAN PAOLO Verdi denunciano letto sporco e insetti nella struttura Leggi:…

Publié par La Voce della Nazione sur lundi 12 juin 2017

Cette photo a fait dernièrement le buzz sur les réseaux sociaux en Italie. En effet on y voit une malade sur un lit d’hôpital infesté de fourmis. Des conditions plus que douteuse surtout dans un institut de santé.

L’hôpital de Sao Paolo est situé à Naples, en Campanie au sud de l’Italie. La patiente a été prise en charge pour un choc septique et hospitalisée au 5e étage de l’hôpital.Cette photo a suscité un émoi chez les syndicats qui dénoncent depuis des années le manque d’hygiène de cet établissement. De plus la présence d’insectes avait déjà été spécifiée.

Des mesures vont être mise en place

Le responsable de l’hôpital, Vito Rago s’est dit choqué et mortifié par cette situation. Cependant il précise tout de même que les fourmis se trouvent sur le lit et non pas sur la malade.
Cette photo a été signalé grâce à un conseiller régional, Francesco Emilio Borelli. En effet celui-ci est membre de la commission santé. Il dénonce un “cas grave de maltraitance médicale et d’insalubrité”.

Le personnel médical ne peut accepter un tel niveau de négligence et de manque d’hygiène (…) D’autant plus que cela fait des années que nous dénonçons la présence d’insectes dans cet hôpital, y compris les cafards a-t-il poursuivi.

Vito Rago, a admis les faits et a promis des mesures immédiates :

je ferai en sorte que ça n’arrive plus jamais. Nous avons d’ailleurs pris des mesures immédiates. En premier lieu, nous avons changé le lit de la patiente. J’ai ensuite fait appel au service d’assainissement

Un vrai baptême du feu pour ce nouveau directeur qui a seulement débuté à son poste il y a 3 semaines. Du coté de l’association italienne de défense de l’environnement et des droits des consommateurs, ce “scandale sans nom offre à Naples le titre de capitale italienne de l’insalubrité.”

Celle-ci veut porter plainte auprès du parquet de Naples afin qu’une enquête soit ouverte et que les responsables puissent ainsi être identifiés. Des forces opérationnelles ont été envoyés sur les lieux par la ministre italienne de la Santé, Beatrice Lorenzin, qui estime pour sa part “inadmissible” ce qui s’est passé.

Pas de panique cependant, rappelons-nous que ce n’est pas la petite bête qui mange la grosse.

Publié le mardi 13 juin 2017 à 18:33, modifications samedi 17 juin 2017 à 2:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !