Actualité

Israël : Une bombe explose dans un bus à Jérusalem

Une explosion dans un bus a blessé seize personnes dont deux grièvement.

Ce lundi 18 avril en fin d’après-midi (aux alentours de 17h, heure française), une explosion causée par une bombe s’est produite dans le sud de Jérusalem, dans le quartier de Talpyiot.

Si pour l’instant, aucune organisation n’a revendiqué l’attaque, la police déclare qu’il s’agit d’un attentat.

Une chose est sûre, cet incident concorde avec les fortes tensions qui ont resurgi dans les territoires palestiniens.

L’explosion a détruit un autobus vide et détérioré une série de véhicules qui le suivaient et le croisaient. Le bilan provisoire de ce lundi fait état de seize blessés dont deux en état critique.

Un autobus apparemment vide a pris feu et les blessés sont des passagers d’un bus voisin.

A indiqué la police.

explosion jérusalem

Le maire de Jérusalem, Nir Barakat, a été le premier à privilégier l’hypothèse de l’attentat. Thèse qui a ensuite été reprise par la police de la ville qui a annoncé à son tour que l’explosion était un acte terroriste et que son auteur était parmi l’un des deux blessés, hospitalisés dans un état grave.

Une investigation menée par des experts de la police a montré qu’une bombe a explosé dans la partie arrière du bus, provoquant un incendie et blessant des passagers.

Alors que l‘Intifada des couteaux, qui a fait rage depuis octobre 2015 à Jérusalem et en Cisjordanie, a significativement décliné (le nombre d’attaques a diminué de 26% selon la Sûreté générale israélienne), les tensions se sont ravivées autour de la bande Gaza, où l’armée israélienne a déployé ses troupes.

Rappelons que les médias ont désigné Intifada des couteaux responsable des violents affrontements qui se sont produits à l’automne 2015 et qui ont opposé les palestiniens et les israéliens au moment où les tensions reprenaient de plus belle sur l’esplanade des Mosquées à l’approche des fêtes du Nouvel an juif.

Si l’attentat de Jérusalem est un acte isolé, nous en resterons sans doute là, mais si d’autres explosions suivent dans les prochains jours, elles démontreront que l’ «intifada des couteaux» est passée dans une autre dimension. Et qu’il faut peut-être s’attendre à une détérioration générale de la situation.

A déclaré le chroniqueur Moshé Nussbaum.

Ainsi, alors que la fête de Pessah (les Pâques juives) débutera vendredi prochain, les autorités et les services de polices israéliens sont sur leurs gardes et ont dores et déjà communiqué des avertissements à la population. Craignant que les organisations palestiniennes profitent de cette période de congés pour s’attaquer aux civils, le gouvernement a conseillé aux israéliens de se rendre dans les lieux de villégiatures d’habitude prisés à cette époque.

Nous avons préparé une série de plans s’adaptant à toutes les situations. Nous sommes prêts.

A expliqué le chef de la police.

Publié le mardi 19 avril 2016 à 8:32, modifications jeudi 7 décembre 2017 à 16:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !