Actualité

Iran : Des tombes vides transformées en habitations

Dans le cimetière de Nasir Abad, en Iran, des sans-abri ont élu “domicile” dans des tombes vides.

Une cinquantaine de personnes seraient dans cette situation

Pour lutter contre le froid de l’hiver, des sans-abri ont élu “domicile” dans des tombes vides dans le cimetière de Nasir Abad, près de Téhéran, en Iran. Ils sont parfois deux, trois, voire quatre dans la même tombe, rapporte EuroNews.

Selon les médias locaux, une cinquantaine de personnes seraient dans cette situation. Le quotidien iranien Shahrvand a publié des photos d’hommes, de femmes et d’enfants que la pauvreté et la toxicomanie ont poussés à se réfugier dans le cimetière.

Cette révélation, relayée par l’AFP, a provoqué une grande émotion à travers le pays. Les photos sont vite devenues virales sur les réseaux sociaux iraniens.

Le célèbre cinéaste iranien Asghar Farhadi a écrit une lettre au président pour lui demander de réagir face au sort de ces SDF. Des sportifs et d’autres artistes ont également exprimé leur colère.

Les toxicomanes qui occupaient les tombes ont été immédiatement évacuées

Les autorités locales ont répondu à la controverse en certifiant venir en aide aux personnes concernées. Toutefois, les résidents du quartier n’ont pas attendu pour aider les “résidents” de ce cimetière. Ainsi, ils offrent régulièrement des repas chauds et des vêtements.

Selon le journal qui a diffusé le reportage, la cinquantaine de personnes qui occupaient les tombes ont été immédiatement évacuées dès lundi après-midi. Les toxicomanes auraient été envoyés dans des centres de désintoxication. Mais aucune nouvelle sur les sans-abris.

Publié le jeudi 29 décembre 2016 à 10:10, modifications jeudi 29 décembre 2016 à 10:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !