Actualité

Robert Rochefort : Interpellé pour s’être masturbé chez Castorama, le vice-président du Modem revient sur ses aveux

Robert Rochefort a été surpris en train de se masturber à proximité de deux adolescentes dans le Castorama de Vélizy-Villacoublay. Le vice-président du Modem reconnaît avoir été placé en garde à vue, mais nie les faits.

Mercredi dernier, le 31 août 2016, Robert Rochefort, 60 ans, vice-président du Modem, a été interpellé pour exhibition sexuelle dans le Castorama de Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines.

En effet, selon les informations de RTL qui révèle l’information, il aurait été surpris par un vigile en train de se masturber dans les rayons du magasin de bricolage, à proximité de deux adolescentes âgées de 14 et 17 ans.

Le vigile a immédiatement averti le directeur du magasin qui a lui-même informé la police. Robert Rochefort a ensuite passé près de quatre heures en garde à vue pour y être entendu.

castorama velizy

Aussitôt interpellé par la police , il a reconnu les faits et a été placé en garde à vue. Il a expliqué aux policiers avoir besoin de se masturber quand il était en situation de stress.

Robert Rochefort nie les faits

Le fait d’avoir reconnu l’exhibition aurait dû jouer en sa faveur et l’ancien directeur du Credoc aurait dû faire l’objet d’une procédure de composition pénale (mesure alternative à des poursuites), évitant ainsi un procès public.

Interrogé ce vendredi par BFM TV.com, le député européen nie les faits et aurait déclaré avoir reconnu des choses fausses à la police :

Je suis sous le choc. Ce que dit RTL n’est pas exact. Si c’était exact, je ne serais pas libre. Je ne me suis jamais exhibé devant des enfants. Je me suis fait piéger car je n’ai pas voulu passer la nuit en garde à vue. Est-ce que j’ai paniqué, est-ce que j’ai eu peur ? J’ai reconnu des choses fausses.

Publié le vendredi 2 septembre 2016 à 23:19, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !