Actualité

Intempéries: intensification de l’épisode neigeux, amélioration en Corse

Alors que la situation s’améliore en Corse depuis la levée de l’alerte rouge vents, un épisode neigeux notable, arrivant tôt dans la saison, touche mardi matin 25 départements sur un axe allant des Ardennes à l’Aveyron, a annoncé Météo France.

Dans l’Hexagone, l’heure d’hiver a sonné l’arrivée des premières neiges, notamment sur le Massif central. Vingt-cinq départements restent en alerte orange neige-verglas.

Dans la nuit de lundi à mardi, les chutes de neige au-dessus de 400 à 600m en cours sur le Massif Central atteignent le Limousin à l’ouest, et continuent à s’étendre vers le Centre et la Bourgogne au nord pour arriver aux portes de l’Ile-de-France.

Les premières pluies et neige mêlées atteignent le sud de la Seine-et-Marne, et la neige tient au sol sur l’ouest du Loiret. On relevait vers 2h mardi matin, 3 cm de neige à Nevers, 11 cm à Château-Chinon, 16 cm à Saint-Etienne, 4 cm à Vichy, 6 cm à Grenoble, 8 cm à Aurillac, 13 cm à Ussel.

En fin de nuit de lundi à mardi, la neige continue à tomber sur le Cher, l’Indre, l’Allier, la Haute-Loire, la Loire, le Puy-de-Dome, le Cantal, l’Aveyron, la Corrèze et la Creuse, et une partie de Rhône-Alpes, et ce jusqu’à mardi matin, avec une limite pluie-neige qui pourra descendre encore jusqu’en plaine.

D’ici mardi matin, on attend des quantités de neige de 15 à 30cm (localement 50cm) au-dessus de 800 à 1000 m; et au moins 5 à 10 cm au-dessus de 500m, 2 à 5 cm au-dessous de 500m. Mardi matin, les chutes de neige gagneront la Champagne, les Ardennes, l’est de l’Ile de France.

En Haute-Loire, 800 véhicules ont été bloqués lundi soir en bord de route, 192 personnes ont été hébergées dans des structures communales et 1.350 personnes étaient privées d’électricité, selon la préfecture.

LA RN 88 entre Saint-Etienne et le Puy-en-Velay a été particulièrement perturbée lundi et la circulation y était interdite sur une partie de l’itinéraire dans le sens Loire/Haute-Loire.

A Saint-Etienne, le maire Gaël Perdriau a également interdit la circulation des poids lourds de plus de 12 tonnes intra muros “jusqu’à la fin de l’alerte orange”. Il est également prohibé de se rendre dans les parcs, jardins et enceintes sportives de la ville.

La métropole de Lyon a déclenché son dispositif de viabilité hivernale pour la nuit avec notamment le salage des axes routiers.

Amélioration en Corse

Après la journée de lundi, la situation de la Corse s’est améliorée après la levée de l’alerte rouge vents sur l’ensemble de l’île.

La tempête Adrian qui a frappé la Corse s’éloigne vers le nord et le vent de secteur sud-ouest a sensiblement faibli.

La Corse-du-Sud reste en vigilance orange pour les orages, pluies inondations, vagues submersions et l’alerte orange inondation est maintenue sur le Var, a précisé Météo-France en milieu de nuit de lundi à mardi.

La dépression Adrian est accompagnée de vents violents qui génèrent de très fortes vagues de secteur sud-ouest sur l’ouest de l’île dans la nuit et ne faibliront qu’en journée de mardi. Les déferlements associés ainsi que la surélévation du niveau de la mer (surcote) risquent d’engendrer des submersions sur les parties basses ou vulnérables du littoral corse, précise encore l’organisme météo.

Les quatre aéroports corses ont été fermés lundi, ainsi que tous les ports, d’où les derniers ferrys sont partis vers 13h00, avait annoncé lundi la préfète de Corse, Josiane Chevalier. 180 passagers en partance pour Paris sont resté bloqués à l’aéroport d’Ajaccio.

La préfecture de région a pris un arrêté de fermeture des commerces et de toutes les administrations en contact avec le public. La ville d’Ajaccio, presque déserte lundi après-midi, avait annoncé la fermeture de ses crèches et centres de loisirs dès dimanche soir. Quelque 300 personnes ont été évacuées préventivement de deux campings dans la région de Dico, en Corse-du-Sud.

L’Ile de Beauté avait été placée en alerte rouge en prévision de vents violents et d’une tempête “d’une ampleur exceptionnelle”. C’est la première fois de son histoire que la Corse du Sud est placée en vigilance rouge, a précisé la préfète. L’autre département de l’île, la Haute-Corse l’avait été, il y a deux ans, pour un risque d’inondations.

Lundi, ces rafales ont provoqué des coupures d’électricité dans toute l’île.

cor-ol-mb-bbm/cam/sma/am

Publié le mardi 30 octobre 2018 à 6:10, modifications mardi 30 octobre 2018 à 6:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !