Actualité

Inondations : Le niveau de la Seine continue de monter

Alors que 15 départements sont toujours en vigilance orange crues et inondations, le niveau de la Seine suscite l’inquiétude

Les crues et les inondations menacent toujours une partie de la France. Ce mercredi 24 janvier, 15 départements situés dans le quart nord-est étaient en fin de journée en vigilance orange crues-inondations, autour du bassin du Doubs, de la Saône et de la Seine. Justement, dans la capitale, la crue de la Seine pourrait atteindre ou légèrement dépasser, d’ici à la fin de la semaine, le pic de 6,10 m de 2016, en fonction des précipitations. Voire même un pic à 6,20 mètres samedi 27 janvier.

Jusqu’à 6, 20 mètres samedi

Mardi midi, le niveau de la Seine a été mesuré à plus de 5 mètre au niveau du pont d’Austerlitz. En outre, dans son bulletin publié mercredi 24 janvier Vigicrues annonçait :

Durant les prochains jours, les crues en cours vont poursuivre leur propagation en générant des débordements importants sur de nombreux cours d’eau du nord et de l’est du pays.

Ainsi, selon le préfet de police Michel Delpuech, le niveau de la Seine pourrait encore augmenter. A l’heure actuelle, il est envisagé qu’il atteigne un pic de 6,20 mètres samedi 27 janvier à Paris.

On s’oriente vers un niveau de crue assez semblable à celui de 2016 (6,10 m). La cote de ce mercredi était de 5,12 mètres à Austerlitz pour une prévision annoncée hier entre 5,10 m et 5,40 m.

A-t-il déclaré d’un point presse à l’issue d’une réunion du centre opérationnel zonal, mercredi 24 janvier.

Ainsi, ce jeudi, le niveau pourrait atteindre « 5,30 m à 5,60 m ».

Vendredi matin « 5,60 m à 5,80 m ». Et le maximum probable se situerait entre « 5,80 m et 6,20 m » ce week-end à partir de samedi.

Appel à la prudence

Par ailleurs, Michel Delpuech a assuré que « tous les services et opérateurs concernés étaient mobilisés et vigilants ».

Ainsi, la ligne C du RER, qui devait initialement être fermée dans la capitale jusqu’à vendredi, le sera finalement jusqu’au 31 janvier. Donc, les sept gares intra-muros (Saint-Michel Notre-Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Champ de Mars, Avenue du Président Kennedy et Boulainvilliers) resteront fermées pour une semaine encore. De son côté, Anne Hidalgo, la maire de Paris, elle a réuni une « cellule de crise » de la Ville. Une réunion qui a été organisée avec les opérateurs concernés (Enedis, GRDF, Eau de Paris, RATP, SNCF, etc). Le Louvre, qui comme le Musée d’Orsay en 2016 avait dû mettre ses réserves à l’abri, s’est dit lui aussi « très vigilant » :

Nous déclenchons notre plan de prévention des risques de crue lorsque la Seine atteint 5,08 mètres.

Inquiétude sur la Marne

En Île-de-France, une grande partie du fleuve est placée en vigilance orange par Vigicrues.

C’est surtout en amont et aval que les conséquences peuvent être plus dommageables, similaires à celles de 2016.

A indiqué Jean-Marc Dolmière, l’adjoint au directeur de l’organisme de suivi des cours d’eau Vigicrues.

En effet, selon le service de prévision des crues, la Marne atteindra ce week-end une cote de 3,8 à 4,1 m à Créteil.

En clair, c’est une hauteur comparable à la crue de juin 2016. D’où l’inquiétude dans les communes du Val-de-Marne, qui bordent la rivière. De plus, en raison d’une Seine largement au-dessus de sa cote habituelle, un plan d’évacuation a notamment été déclenché sur l’île de Migneaux (dans les Yvelines).

Publié le jeudi 25 janvier 2018 à 10:51, modifications jeudi 25 janvier 2018 à 10:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct