Actualité

Incendie meurtrier à Paris : L’appel à l’aide d’un père à la recherche de son fils

Sans nouvelle de son fils, qui habitait au dernier étage de l’immeuble ravagé par les flammes dans le terrible incendie meurtrier à Paris, un père a décide de lancer un appel à l’aidre sur Facebook.

C’est un appel à l’aide qui est actuellement très partagé sur Facebook. Il s’agit de l’appel à l’aide d’un père, Patrick Jouclas, qui est à la recherche de son fils, Jonathan. Ce dernier, âgé de 26 ans, habitait au dernier étage de l’immeuble qui a été ravagé par les flammes dans la nuit du lundi 4 février au mardi 5 février. Depuis ce terrible drame qui a fait 10 morts, Jonathan n’a plus donné de nouvelles à ses proches.

Patrick Jouclas explique notamment, via un message publié sur Facebook, que Jonathan “ne figure pas parmi les premières victimes identifiées”. Ainsi, il espère que son fils soit “admis inconscient et non identifié dans une rea de Paris“. Patrick Jouclas souligne également à quel point il est difficile “de franchir les barrages téléphoniques” des standards des hôpitaux. Raison pour laquelle il a décidé de faire appel aux internautes via Facebook.

Au micro de RTL, Patrick Jouclas a confié :

On a réussi à joindre l’un de ses amis qui était avec lui au téléphone à minuit donc il était supposé être dans son appartement. Et puis depuis, nous avons laissé des messages partout, sur son Facebook, sur Messenger, enfin tout ce qui existe. On a aucune nouvelle et son téléphone est en messagerie.

Ce père de famille précise que son fils a “un signe absolument reconnaissable puisqu’il a un ostéome ostéoïde de 2,5 cm derrière l’oreille gauche”, autrement dit, une bosse. Patrick Jouclas  ne s’en cache pas, plus les heures passent, plus il redoute le pire. Mais ce père de famille refuse de perdre espoir, comme il l’explique dans un nouveau message publié sur Facebook.

Retour sur les faits

L’incendie de la rue Erlanger située dans le seizième arrondissement de Paris a fait dix morts et plus de 30 blessés. Une source policière a confié à l’AFP qu’une femme a été “arrêtée en état d’alcoolémie alors qu’elle tentait de mettre le feu à une voiture”. Placée en garde à vue, elle a été admise à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police.

Publié le mercredi 6 février 2019 à 16:34, modifications mercredi 6 février 2019 à 16:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct