Actualité

Le gouvernement confirme une revalorisation du RSA de 2 %

Marisol Touraine a confirmé que le Revenu de Solidarité Active bénéficiait d’une hausse de 2% depuis le 1er septembre 2016.

Le décret vient d’être publié au Journal officiel ce vendredi 30 septembre. De plus, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé une revalorisation du RSA de 2%, soit près de 11 euros par mois.

Le revenu de solidarité active est accordé, sous certaines conditions, aux personnes de plus de 25 ans et aux personnes âgées de 18 à 24 ans si elles sont parents isolés ou justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle. En septembre, le montant forfaitaire mensuel du RSA est de 535,17 euros.

Fixée le 1er septembre, cette hausse sera effective dans les versements aux allocataires début octobre.

On compte plus de 2,5 millions de foyers qui bénéficient de ce soutien renforcé.

Ainsi, cette hausse, déjà annoncée par Manuel Valls en avril 2016, est une nouvelle étape de la revalorisation du RSA de 10% sur 5 ans, puisque cette augmentation progressive a été décidée dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté en 2013.

La progression représente un gain de plus de 110 euros par an pour une personne seule et de 227 euros par an pour un couple avec deux enfants.

L’effet total des revalorisations réalisées depuis 2013 représentent, en 2016, un gain en pouvoir d’achat de plus de 425 euros par an pour une personne seule et de près de 875 euros par an pour un couple avec deux enfants.

En septembre, le gouvernement avait déjà annoncé une baisse d’impôts d’un milliard d’euros pour cinq millions de foyers.

Si ce coup de pouce est bienvenu pour les ménages les plus modestes, les départements, qui assument la charge du RSA, ont accueilli cette nouvelle avec appréhension. En effet, la revalorisation de l’allocation et l’envolée du taux du chômage qui a contribué à une forte augmentation du nombre d’allocataires ont considérablement plombé les équilibres financiers des départements.

En début de semaine, le ministre en charge des collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet, a annoncé que le fonds destiné à venir en aide aux départements au bord de l’asphyxie financière serait porté «autour de 200 millions d’euros» contre les 50 millions en fin d’année dernière.

Publié le samedi 1 octobre 2016 à 10:00, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !