Actualité

Fusillade des Champs-Elysées : Le groupe Etat islamique revendique l’attentat

L'assaillant est connu des forces de police et officiellement identifié

Les Champs-Elysées ont été ce jeudi 20 avril 2017 visés par un attentat terroriste rapidement revendiqué par l’Etat Islamique. On en sait un peu plus sur l’identité de l’assaillant et sur ses antécédents judiciaires.

Ce jeudi soir, aux alentours de 21h, une fusillade a éclaté sur les Champs-Elysées, à Paris. Un policier a été tué, deux autres blessés gravement. Une touriste aurait également été légèrement blessée. L’assaillant quant à lui a été rapidement maîtrisé par les forces de l’ordre, puis tué. C’était la panique et la consternation la plus complète sur la plus belle avenue du monde.

Beaucoup de confusion

Lorsque l’incident s’est produit, c’était la confusion la plus complète. Immédiatement, les mots attentats et acte terroriste ont été émis. Mais il fallait être prudent. Ce n’était peut-être qu’un braquage qui avait mal tourné… Malheureusement, la nouvelle est rapidement tombée et a ensuite été confirmée par François Hollande dans le cadre de son allocution télévisée aux alentours de 23h30 : la fusillade des Champs-Elysées est un attentat.

Une revendication rapide

Dans la soirée, le groupe terroriste Daesh a revendiqué l’attaque via son agence de propagande Amaq. Le message suivant a été rédigé puis retransmis :

L’auteur de l’attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abû Yûssef Al-Baljîkî, et c’est un des combattants de l’Etat islamique.

C’est une terrible nouvelle à quelques jours seulement du premier tour des élections présidentielles. Mais qui est l’homme qui a prodigué cette attaque ? On en sait un peu plus… Cependant, il semblerait que ce ne soit pas Abû Yûssef Al-Baljîkî qui ait été à l’origine de cet attentat, mais un certain Karim Cheurfi…

Qui est Karim Cheurfi ?

L’assaillant présumé à l’origine de la fusillade des Champs-Elysées a été officiellement identifié. François Molins a en effet déclaré qu’il s’agissait de Karim C. On saura un peu plus tard qu’il s’agit de Karim Cheurfi.

Il a pu être identifié grâce à la voiture abandonnée non loin du drame à côté des Champs-Elysées, et dans laquelle une carte-grise a été retrouvée. Après avoir vérifié que le véhicule n’était pas piégé, il a été fouillé et des relevés d’empreinte ont été réalisés directement sur place. Rapidement, une perquisition a eu lieu au domicile du suspect, à Chelles en Seine-et-Marne.

Déjà condamné à de la prison

D’après les premiers éléments de l’enquête, la carte grise porte donc le nom de Karim Cheurfi, un homme âgé de 39 ans. Il est connu des services de police puisqu’il a déjà été condamné en 2003 à 15 ans de prison pour avoir tenté de tuer trois hommes dont deux policiers. Finalement, en 2005, sa peine a été réduite à 5 ans.

Les faits s’étaient déroulés à Roissy-en-Brie en 2001. Karim Cheurfi. circulait alors dans une voiture volée et était armé d’un revolver. Il avait percuté un véhicule : deux hommes étaient à l’intérieur, dont un élève gardien de la paix.

Le suspect avait alors pris la fuite à pied, mais avait été rapidement rattrapé par le conducteur du véhicule. Le chauffard avait alors tiré sur les deux hommes, blessant l’un d’entre eux gravement au thorax.

Arrêté et place en garde à vue sous un faux nom, Karim Cheurfi. avait à nouveau grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule. Il avait volé son arme en plein Commissariat après avoir réclamé des médicaments. Il avait alors fait feu à plusieurs reprises, blessant très gravement le policier. Fort heureusement, ce dernier s’était rapidement rétabli de ses blessures.

Daesh revendique l’attentat

On sait donc maintenant que cet homme appartient à Daesh, et qu’il a commis un attentat sur les Champs-Elysées, ce jeudi 20 avril 2017. Dans le quartier ou vit l’homme, c’est la consternation la plus totale. En effet, suite à la revendication du groupe terroriste, les habitants connaissant Karim Cheurfi. sont sous le choc, et ne comprennent pas. L’un d’eux a ainsi déclaré aux journalistes :

Cette revendication ne colle pas avec le bonhomme.

Ou en est l’enquête ?

L’enquête a été menée tout au long de la nuit, la perquisition ayant débuté aux alentours de 0h30. L’investigation doit notamment déterminer si l’assaillant a bénéficié d’une aide quelconque pour mener cet attentat.

Un point presse sera donné dans la journée par le procureur de la République, François Molins.

A 8h ce vendredi 21 avril, François Hollande a réuni à l’Elysée un conseil de défense.

Article publié le vendredi 21 avril 2017 à 8:58, modifications vendredi 21 avril 2017 à 9:48

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vu sur le web

Vers le top