Actualité

France : L’utilisation des antibiotiques sur les animaux d’élevage a diminué

Une étude vient de paraître, et les conclusions sont sans appel : les antibiotiques sont nettement moins utilisées qu’avant sur les animaux d’élevage…

En 2012, un plan gouvernemental avait été lancé dans le but de réduire l’utilisation des antibiotiques en santé animale. Ce plan concernait aussi bien les animaux d’élevage que les animaux de compagnie. Et les résultats sont à la hauteur des espérances. En effet, en cinq ans, l’utilisation des antibiotiques sur les animaux en France a diminué de 37%. C’est le Ministère de l’Agriculture qui a diffusé ces chiffres positifs vendredi 06 octobre.

C’est un recul plus important que celui espéré au départ. En effet, le plan Ecoantibio 1 espérait une baisse de 25% du volume de doses par kilo d’animal en cinq ans. Et finalement, la baisse est de 37%, ce qui est extrêmement encourageant pour la suite. Et ce qui prouve également la mobilisation et l’engagement des acteurs concernés par cette problématique. Les vétérinaires et les éleveurs se sont notamment montrés très impliqués dans cette action.

Le problème de la résistance aux antibiotiques

Les antibiotiques sont maintenant utilisés en dernier recours. L’usage est rationalisé. C’était une volonté conduite pour plusieurs raisons. Mais la principale était la résistance antibiotique.

En effet, la résistance antibiotique est un véritable problème de santé publique. Il faut savoir qu’elle est à l’origine de 12 500 décès par an dans notre pays selon un rapport remis fin septembre au Ministère de la Santé. D’ailleurs, l’OMS a tiré la sonnette d’alarme concernant la surconsommation des antibiotiques dans le monde animal. Car les bactéries sont de plus en plus résistantes, et constituent une véritable menace à long terme. Tant sur les animaux que les humains. Car ces derniers, en consommant de la viande, consomment également des antibiotiques, sans même le savoir.

Dans l’élevage, ce sont les porcs et les volailles qui sont les plus concernés par cette baisse de l’utilisation des antibiotiques. Parfois, les antibiotiques étaient utilisés en prévention, pour éviter que les animaux ne tombent malades. Ces pratiques ont été revues à la baisse, et de nouvelles méthodes, plus naturelles, ont refait leur apparition.  Il a fallu changer les habitudes et freiner les propagations des virus grâce à des méthodes plus naturelles et plus intelligentes. Ainsi par exemple, le confinement des animaux d’élevage a été revu à la baisse.

Il faut savoir que les laboratoires pharmaceutiques sont également engagés dans cette action pour tenter de diminuer massivement l’utilisation des antibiotiques dans le monde animalier en France.

Ces résultats sont très encourageants. D’autant plus qu’ils correspondent également à une attente sociétale. Les Français sont en attente d’une amélioration des conditions de vie des animaux d’élevage. Il est donc très intéressant de constater que des solutions alternatives aux antibiotiques sont mises en place et se révèlent efficaces. A méditer !

Publié le dimanche 8 octobre 2017 à 11:38, modifications dimanche 8 octobre 2017 à 11:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !