Actualité

France : Croix en excréments et Christ qui « dab », des églises catholiques ont été profanés en une semaine

Un peu partout dans la France, des églises catholiques ont été la cible de dégradations et de vandalisme particulièrement violente en une semaine.

Au total, cinq édifices religieux ont été la cible de vandalisme. Du Tarn aux Yvelines en passant par Nîmes dans le Gard, ces actes sont intolérables.

Des actes intolérables

A Dijon, après l’ouverture de l’église Notre-Dame de Dijon, un individu serait entré dans l’édifice et aurait commis des dégradations. La personne aurait ouvert le tabernacle et répandu les hosties sur le maître hôtel.

Le vicaire général du diocèse a réagi en ces termes :

 C’est avec beaucoup de tristesse que les prêtres et les chrétiens de la paroisse Dijon-Notre-Dame ont constaté que leur église a été profanée tôt ce matin, et particulièrement les espèces eucharistiques.

Mercredi 6 février, des dégradations ont été constatés à l’église Notre-Dame-Des-Enfants à Nîmes dans le Gard. Les auteurs de ces faits ont dessiné une croix sur un mur avec des excréments et volé des hosties dans le tabernacle.

A Lavaur, dans le Tarn, des vandales ont mis le feu a une nappe et la crèche a été brûlée. Le bras d’un christ en croix a été tordu pour faire croire à un dab. Selon, la dépêche du midi, deux adolescents sont en cause. Ils seront convoqués devant un juge pour enfants le 15 mars.

Le maire de la ville a réagi avec émotion sur Twitter en disant: «Dieu pardonnera. Pas moi.»

Lundi dernier, c’est l’église Saint-Nicolas de Houilles (Yvelines) qui avait subi des dégradations pour la troisième fois en dix jours. Une statue de la Vierge à l’enfant datant du XIXe siècle, rénovée il y a trois ans, avait été « complètement pulvérisée », a indiqué le Père Cœur.

« Elle est irréparable », déplorait-on à la paroisse.

Ces dégradations qui touchent des lieux de culte, des lieux de prière et de paix sont inacceptables. Sur twitter, l’abbé Gros Jean explique avec émotion que parmi toutes les violences qui agitent notre société, il y a également celles-ci. Espérons que les auteurs de ces faits soient arrêtés et jugés.

Publié le lundi 11 février 2019 à 12:45, modifications lundi 11 février 2019 à 12:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct