Actualité

Finlande : Des renards bleus gavés à mort pour une fourrure idéale…

L’industrie de la fourrure est sans pitié pour les animaux d’élevage qui sont maltraités et souffrent le martyr. Encore une fois, des images absolument abominables ont été diffusées, et on découvre le revers du décor des producteurs de fourrure. En Finlande cette fois…

Les images ont été publiées par un groupe activiste finlandais qui répond au nom de Oikeutta eläimille. Les bénévoles de ce groupe ont voulu dénoncer la maltraitance des renards qui sont élevés dans cinq fermes finlandaises. Ces dernières sont spécialisées dans la production de la fourrure. Ils fournissent notamment les grands noms de la mode, comme Gucci ou encore Louis Vuitton. Et vous allez voir que la méthode utilisée est tout simplement abominable.

Des animaux gavés de force

Il faut savoir qu’un renard pèse en moyenne 3.5 kilos. Ceux que vous découvrez sur ces photos font environ 19 kilos. Ils pèsent donc cinq fois plus que leur poids initial. Les renards bleus, dont la fourrure est très recherchée, sont enfermés dans des cages et gavés de force au maximum. Ils sont soumis à un régime sec pour détendre leur belle fourrure et permettre ainsi à la ferme de récupérer un maximum de peau.

C’est une torture pour l’animal qui ne peut plus bouger. On distingue à peine ses yeux qui sont rouges sang… L’objectif de ces éleveurs est de tuer les animaux à force de gavage, afin de ne pas abîmer leur peau. Ceux qui résistent et ne meurent pas du gavage ont le cou brisé ou sont placés dans des chambres à gaz.

Des images insoutenables

Les images datent du printemps 2017 et sont donc très récentes. Elles sont insoutenables. Les animaux semblent souffrir le martyr dans leur cage. Ce sont des méthodes ignobles qui sont dénoncées par les défenseurs des animaux. D’autant plus qu’en Finlande, la législation sur le bien-être animal stipule que l’élevage causant des souffrances aux animaux est interdit…

Les renards bleus sont donc victime de l’industrie de la fourrure. Mais ils sont loin d’être les seuls à être utilisés dans les industries de luxe qui cherchent les fourrures de visons, de lapins, de chiens… et de chats. Bref, c’est l’horreur. Un milliard d’animaux sont tués chaque année dans les fermes à fourrure du monde entier…

Pourquoi ne pas définitivement abandonner la fourrure dans l’industrie de la mode. Et opter pour la fourrure synthétique, comme la marque The Kooples qui a décidé, en septembre 2016, de ne plus utiliser la fourrure animale ? Leurs créations sont-elles pour autant moins jolies ? Le débat est ouvert…

Publié le dimanche 27 août 2017 à 12:03, modifications dimanche 27 août 2017 à 11:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !