Actualité

La femme sauvée par le colonel Arnaud Beltrame à Trèbes est traumatisée

Une hôtesse de caisse a été la dernière personne prise en otage par Radouane Lakdim, lors des attaques à Trèbes. Cette femme a eu la vie sauve grâce à l’intervention du colonel Arnaud Beltrame, qui s’est substitué à sa place. Cette survivante est confrontée à un véritable traumatisme suite à ce terrible drame. Depuis l’attaque terroriste, revendiquée par Daech, la jeune femme vit recluse chez elle.

Selon des informations de la rédaction de L’Obs, la femme prise en otage par Radouane Lakdim avant la mort du colonel Beltrame vit un véritable calvaire depuis l’attaque terroriste. Sa vie a basculé le 23 mars dernier en plein cœur du Super U de Trèbes. Julie V. est âgée de 40 ans. Elle était hôtesse de caisse dans ce supermarché depuis peu de temps. Elle tenterait actuellement de surmonter le choc et le poids de ce calvaire dans le village de Puichéric. Diplômée d’une école d’ingénieur, mariée et mère d’une petite fille de 2 ans, Julie V. travaillait au Super U de Trèbes depuis un an environ. Ce nouveau poste est arrivé après la perte d’un autre emploi.

Julie V. traumatisée et choquée vit recluse chez elle depuis l’attentat à Trèbes

Le Journal du Dimanche a dévoilé des informations exclusives sur l’otage du Super U de Trèbes. Elle serait « bouleversée ». Elle bénéficie actuellement « d’un important suivi psychologique ». Elle a été tenue en joue par Radouane Lakdim durant près d’une heure. Julie V. refuse pour le moment de communiquer ou de parler à la presse. Lundi dernier, elle s’est rendue à la minute de silence tenue sur le parking du supermarché, en hommage aux quatre victimes. Elle est consciente de l’immense sacrifice et du geste exceptionnel du colonel Beltrame. Selon le JDD, Julie V. aurait confié à ses proches :

Il a donné sa vie pour moi, il s’est fait tuer pour que je vive.

La femme prise en otages a assisté à l’hommage au colonel Arnaud Beltrame

Elle a pu également rencontrer Elisabeth Pelsez, la déléguée interministérielle chargée de l’aide aux victimes. Julie V. s’est ensuite rendue à Paris pour assister à l’hommage national dans la cour des Invalides, mercredi dernier. Cette information a été dévoilée par Marc Dormières, le maire de Puichéric, auprès du JDD. L’émotion devait être immense pour la jeune femme, prise en otage par Radouane Lakdim, lors de cette cérémonie en hommage au colonel Arnaud Beltrame. Son geste a ému la France entière et a changé à jamais le destin de Julie V.

Publié le lundi 2 avril 2018 à 14:33, modifications lundi 2 avril 2018 à 14:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !