Faits divers

La vidéo du viol collectif d’une lycéenne de 15 ans indigne le Burkina Faso

C’est la deuxième fois qu’une affaire de viol filmé secoue l’Afrique en l’espace de quelques semaines.

C’est à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, que cette scène sordide s’est déroulée. En effet, une jeune lycéenne de 15 a été violée par 3 camarades, pendant que l’un d’entre prenait une vidéo de cette agression. Celle-ci a ensuite fait le tour des réseaux sociaux.

Les associations dénoncent un “acte ignoble”

Cette affaire succède à celle du viol collectif d’une jeune femme au Mali il y a quelques semaines seulement. Comme dans ce précédent cas, un vif débat sur la condition de la femme dans les pays africains a été suscité. En effet, des rumeurs selon lesquelles un arrangement à l’amiable aurait été fait entre la famille de la victime et celle des agresseurs a indigné de nombreuses associations.

Dans beaucoup de pays africains, le viol est en effet un sujet tabou, qui pousse parfois la victime à rester muette. Dans les cas où la nouvelle est annoncée à la famille, un arrangement est souvent trouvé avec l’agresseur pour éviter que cela ne s’ébruite.

Clarisse Nadembega, la présidente de l’Association des femmes juristes du Burkina Faso, a souhaité condamner cet “acte ignoble”, et a proposé un soutien légal à la famille de la victime afin de poursuivre les agresseurs en justice, au lieu de taire l’affaire.

Plusieurs autres associations se sont liguées pour envoyer une lettre aux ministères en charge de ce genre d’affaires. Le gouvernement burkinabé a immédiatement réagi en affirmant que tout sera fait pour que les agresseurs soient punis. Dans un communiqué officiel, le porte-parole Noelie Kouraogo a également affirmé qu'”aucune tentative pour étouffer cet acte ignoble, déshonorant et humiliant ne devrait être tolérée”.

Publié le jeudi 1 mars 2018 à 17:46, modifications jeudi 1 mars 2018 à 17:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire