Faits divers

Les vêtements du squelette de la petite Maëlys analysés pour faire avancer l’enquête

Les investigateurs tenteront de “faire parler” les vêtements retrouvés sur le cadavre de la petite fille. Nordal Lelandais, qui a récemment reconnu les faits, refuse toujours d’en dire plus quant aux circonstances de la mort de la fillette.

STORY - Episode 65/86

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Mercredi 14 février, Nordal Lelandais, principal suspect dans l’affaire de la disparition de la fillette, mettait fin à un suspense de plus de 6 mois. Il avouait finalement aux enquêteurs être l’auteur du meurtre de Maëlys et leur avait indiqué où il avait caché le corps. Des recherches ont eu lieu dans la commune de Saint-Franc, à une dizaine de kilomètres du lieu de la disparition.

Le corps a été retrouvé à l’état de squelette, jugé comme étant complet à l’exception d’un os d’un bras et d’un pied. Les vêtements retrouvés sur le cadavre pourraient fortement aider les médecins légistes ainsi que les anthropologues et odontologues de l’Institut de Recherches Criminelles de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) à déterminer les circonstances de la mort de la petite de 9 ans. Ont été retrouvés une robe blanche en lambeaux, une brassière et eu culotte, ainsi qu’une sandale en parfait état.

Le squelette sera scanné et radiographié

Les investigateurs espèrent retrouver des traces biologiques dans les fibres des vêtements et misent également beaucoup sur la sandale. Une source proche de l’enquête a confié au journal Le Parisien :

Une semelle, c’est comme un aspirateur. Elle retient la mémoire de votre parcours. On peut savoir où vous êtes allés.

Le squelette sera aussi scanné et radiographié pour savoir si un coup a été porté à l’aide d’un objet contondant ou si une entaille a été pratiquée par une lame.

Mis en examen quelques jours après l’annonce de la disparition de Maëlys, Nordal Lelandais s’était muré dans le silence malgré de nombreuses preuves retrouvées qui le désignaient coupable.

 

 

Publié le samedi 3 mars 2018 à 10:58, modifications samedi 3 mars 2018 à 10:40

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !