Faits divers

Vénissieux : Un élève de 11 ans à l’origine d’une fausse alerte terroriste

Le 10 mars dernier, un garçon de onze ans, aidé par un jeune complice, a semé la panique suite à un canular téléphonique visant à faire croire que son école de Vénissieux, près de Lyon, était la cible d’une attaque terroriste imminente. Une mauvaise blague qui n’a pas été sans conséquences…

C’est ce que l’on appelle un canular de mauvais goût. Ainsi, vendredi 10 mars, le personnel de l’école Flora-Tristan, à Vénissieux, a reçu un bien étrange appel en fin de journée. Le but de ce coup fil ? Alerter l’établissement quant à une attaque terroriste imminente. Une affaire immédiatement prise au sérieux…

Et pour cause, pas moins de 400 élèves ont dû être évacués après cette fausse alerte. Selon Le Progrès, plusieurs enseignants ont même fait valoir leur droit de retrait, lundi. Ces derniers craignaient notamment pour leur sécurité et celle de leurs petites têtes blondes.

LES AUTEURS DE L’APPEL RETROUVÉS

Très vite, les hommes de la sûreté départementale du Rhône se sont saisis du dossier. Ceux-ci n’ont pas mis bien longtemps pour retrouver la trace des auteurs de l’appel : un garçon de 11 ans, accompagné d’un complice, pour sa part âgé de 12 ans.

Depuis, les deux plaisantins, tous deux domiciliés à Vénissieux, ont été entendus par les enquêteurs. Ils devront prochainement s’expliquer devant un juge quant à leur acte qui, en plein état d’urgence, n’est pas vraiment le bienvenu. Les parents des jeunes individus risquent une forte amende, voire une peine de prison avec sursis.

Publié le samedi 18 mars 2017 à 9:12, modifications vendredi 17 mars 2017 à 21:49

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top