Faits divers

Vendée : Un concert annulé à cause d’une menace terroriste

Des appels anonymes annonçant « des bains de sang »

Un concert programmé en Vendée a été annulé après que l’organisation a reçu des appels laissant entendre qu’une menace d’attentat terroriste planait sur la soirée.

La petite ville de Saint-Christophe-du-Ligneron en Vendée devait accueillir un concert de rock ce samedi 18 février. Hélas, le spectacle a dû être annulé au tout dernier moment, en raison d’une menace terroriste.

Ainsi, l’évènement était prévu samedi soir dans la salle des sports de cette commune de 2 300 habitants située à une trentaine de kilomètres de La Roche-sur-Yon. Au programme les Apes O’Clock, Les Bidons de l’An Fer, Les Caméléons et Eugène de Rastignac dans le cadre du concert Son d’Hiver de Lignerock. Soit, au total, 200 billets qui avaient été prévendus pour l’événement et environ 500 personnes qui était attendues dans la salle de concert dès 19h30

En effet, selon une information LCI, la mairie, la gendarmerie et le président du festival Lignerock ont reçu un appel anonyme jugé suffisamment inquiétant pour que la préfecture demande l’annulation de la soirée.

Effectivement, l’auteur des appels a parlé de « bain de sang » et de « bain de sang ». Chaque appel a été passé par une voix masculine qui a dit :

Le sang va couler pour les frères de Daesch. Il va y avoir un bain de sang à Saint-Christophe-du-Ligneron ce soir.

A ainsi expliqué David Bordet, l’un des organisateurs au journal Ouest-France.

L’alerte antiterroriste a été immédiatement déclenchée.

Ils nous ont fait sortir immédiatement. On a tout laissé en plan, tout le matériel, et on a dû annuler le concert et dire à tout le public de rentrer. Ils ont installé un périmètre de sécurité : il fallait qu’il n’y ait plus personne sur le kilomètre aux alentours de la salle.

A détaillé David Bordet.

La salle de spectacle a été mise sous scellée pour sécuriser le périmètre.

Rien de suspect dans la salle

Finalement, aucun incident n’a eu lieu dans la soirée.

Ça paraît assez hallucinant. S’ils voulaient faire peur, ils ont réussi leur coup. Si c’était un canular, il a réussi son coup aussi. C’est la seule décision qui pouvait être prise.

A regretté Philippe Guillot, un autre membre de l’organisation du festival Lignerock.

Le président du festival a été entendu par la gendarmerie de Challans.

De plus, les organisateurs ont décidé de porter plainte contre X. Une enquête est en cours et l’affaire a été remise au Ministère de l’Intérieur.

Publié le dimanche 19 février 2017 à 14:04, modifications dimanche 19 février 2017 à 14:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !