Faits divers

Var : « Sous l’emprise du diable », un homme de 25 ans tue sa compagne et s’enfuit nu de chez lui

Dans la nuit de vendredi 1er à samedi 2 décembre, un homme de 25 ans a roué de coups et étranglé sa compagne du même âge. Au juge, il a expliqué l’avoir fait « sous l’emprise du diable ». Pour s’en libérer, il a fini par se dénuder et prendre la fuite.

Un homme de 25 ans a été mis en examen mardi 5 décembre pour meurtre aggravé et vol avec violence. Il est suspecté d’avoir tué sa petite amie du même âge que lui dans la nuit du 1er au 2 décembre. Il l’aurait rouée de coups et étranglée, a précisé le procureur de la République de Draguignan, Ivan Auriel. Mais selon les informations du Parisien, l’homme affirme qu’il était « sous l’emprise du diable » au moment des faits. Il aurait volé un fourgon quelques heures après le drame.

Tout nu pour se “libérer” de “l’emprise du diable”

Une fois son meurtre commis, l’homme s’est dénudé pour, comme il l’explique, se « libérer » de l’emprise du diable. C’est donc tout nu qu’il est parti de chez lui. Il a parcouru ainsi plusieurs kilomètres à pied dans la nature avant d’être recueilli par un livreur vers 5 heures du matin à Thoronet (Var). Il lui a alors expliqué qu’il avait été agressé pour gagner sa confiance. Une fois installé sur le siège passager, il a tenté de projeter le véhicule du livreur dans un talus, en s’emparant du volant. Il a finalement volé le fourgon, laissant le livreur au bord de la route.

Rapidement retrouvé par les gendarmes de Cannet-des-Maures, le principal suspect était tout simplement endormi au volant du véhicule volé, au milieu de la place du village.

Au juge, l’homme explique avoir eu une « bouffée délirante ». Se pensant dans « la maison du diable », il songeait, selon ses dires, que quelqu’un voulait le tuer. Le procureur de la République de Draguignan a précisé que les résultats des analyses toxicologiques n’étaient pas encore connus.

L’enquête devra déterminer si une abolition ou une altération de son discernement sont effectivement à prendre en compte lors de son jugement.

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 17:33, modifications mercredi 6 décembre 2017 à 17:03

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top