Faits divers

Un vétérinaire colombien utilisait des chiots pour transporter de la drogue

Le vétérinaire en fuite vient d’être extradé vers les Etats-Unis où il va être poursuivi pour trafic de drogue mais aussi maltraitance animale.

Des animaux présentés comme des chiens de concours

Le concept des “mules” est bien connu. C’est la solution adoptée par de nombreux trafiquants de drogue pour transporter leur marchandise et la faire entrer aux Etats-Unis ou en Europe. Mais, il s’agit généralement d’être humains. Ils sont payés ou forcés de transporter des sacs de drogue dans leurs corps en prenant de grands risques.

Or, un vétérinaire colombien, Andres Lopez Elorez, proposait une solution complètement différente. Alors qu’il se trouvait en fuite en Espagne, il a été capturé puis extradé vers les Etats-Unis pour être jugé.

De fait, le vétérinaire est accusé d’avoir dissimulé la drogue directement dans le ventre de chiots. Dix animaux auraient été utilisés, de jeunes labradors pour faire passer 3 kilos d’héroïne. Il prétendait que les chiens étaient des animaux de concours pour passer les douanes.

Tout au long de mes 25 ans de carrière, c’est l’une des méthodes de contrebande les plus scandaleuses que j’ai personnellement rencontrées.

a souligné John P. Gilbride, l’agent spécial de la DEA qui avait mis à jour son système.

Plusieurs chiens sont morts pendant le processus

L’homme était en fuite depuis 2006. Il a finalement été arrêté en 2015 en Espagne. Ce vétérinaire fait partie d’un cartel qui utilisait des hommes en plus des chiens. Au moins 3 animaux seraient morts à la suite d’infections liées à des opérations. Une situation qui est définitivement perçue comme un facteur aggravant pour les responsables du procès. Ainsi, le procureur fédéral Richard Donoghe a expliqué à l’AFP :

Il n’est pas seulement un trafiquant de drogue, il a aussi trahi l’engagement des vétérinaires à empêcher la souffrance animale, en utilisant ses capacités chirurgicales à des fins cruelles pour dissimuler de l’héroïne dans le ventre de chiots.

L’homme a été inculpé par un procureur fédéral de conspiration pour importer et distribuer de l’héroïne aux États-Unis. Il va être incarcéré en attendant son procès. Il risque entre 10 ans de prison à la perpétuité.

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 10:10, modifications jeudi 3 mai 2018 à 9:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !