Faits divers

Un terroriste détenu à Fresnes est pourtant très actif sur internet

Ce terroriste a pu se connecter sur internet à de nombreuses reprises depuis son incarcération en décembre 2017.

Alors qu’il était incarcéré pour terrorisme à la prison de Fresnes depuis décembre 2017, un détenu du nom d’Aymen Balbali a pu surfer sur internet en toute liberté grâce à 2 smartphones introduits illégalement dans sa cellule.

Des saisies de smartphones records

C’est dans la cellule 415C de la maison d’arrêt de Fresnes que les gardes de la prison ont découvert les 2 smartphones avec lesquelles Aymen Balbali a pu se connecter à internet pendant plusieurs mois. En effet, celui-ci en a profité pour poster des poèmes islamistes sur les réseaux sociaux, ainsi que des images de la prison d’Abu Graib, en Irak, où des atrocités ont été commises par les Américains. Celui-ci a également demandé à ses amis Facebook de prier pour la libération d’un autre fiché S.

Pourtant, Aymen Balbali est un détenu particulièrement dangereux. En effet, il est soupçonné d’avoir organisé un attentat en septembre 2017. Celui-ci voulaient en effet faire exploser un immeuble du 16ème arrondissement avec des bonbonnes de gaz. Il avait été arrêté suite à la dénonciation d’un voisin de l’immeuble.

Cette situation, qui peut paraître invraisemblable, serait pourtant monnaie courante dans les prisons françaises. En effet, d’après Thibaud Capelle, délégué d’un syndicat pénitentiaire :

Un certain nombre de détenus vont les utiliser pour communiquer avec leur famille ou autre. Mais aujourd’hui, ça sert également à alimenter les trafics de stupéfiants, en détention, mais également à faire pression sur les familles dans le cadre de procès sur les personnes qui sont encore prévenus, voire carrément à fomenter des attaques terroristes.

 

Publié le lundi 9 avril 2018 à 14:08, modifications lundi 9 avril 2018 à 13:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !