Faits divers

Un élu municipal clermontois demande à être payé en doume, une monnaie locale

Cet élu de la ville de Clermont-Ferrand a demandé à être payé en doume, une monnaie locale permettant de faire vivre les artisans, agriculteurs et prestataires de services de la région.

Grégory Bernard, conseiller communautaire et élu municipal de la ville de Clermont-Ferrand, a fait part de sa volonté d’être payé dans une monnaie locale, le doume, dans une lettre ouverte au directeur général des services. Cette demande couvre son indemnité de conseiller communautaire, qui est d’à peu près 200 euros.

L’essor des monnaies locales

Grégory Bernard justifie cette demande pour des raisons citoyennes. Il souhaite en effet faire vivre l’économie locale grâce à cette monnaie, qui permet de financer les circuits courts dans la région auvergnate.

Ça faisait longtemps que ça trottait dans ma tête ! Je suis déjà utilisateur de la doume car elle permet de soutenir l’économie locale, l’emploi local et la relocalisation de l’économie, et j’ai toujours trouvé que c’était important que les collectivités s’impliquent dans ce type de dynamique citoyenne.

Cette monnaie permet de payer des denrées ou des services auprès de commerçants situés dans la région du Puy-de-Dôme. La doume, dont le cours est indexé sur celui de l’euro, garantit également le respect de valeurs éthiques, écologiques et sociales dans la production de ces biens.

Si Grégory Bernard demande à être payé en doume, il s’agit d’abord d’un geste symbolique afin de faire connaître cette monnaie et les valeurs qu’elle permet de défendre. Une opération visiblement réussie !

Publié le mardi 10 avril 2018 à 18:31, modifications mardi 10 avril 2018 à 18:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !