Faits divers

Un ancien élu FN ordonne à son cochon d’attaquer une gendarme d’origine maghrébine

En juin dernier, un ancien responsable du Front national (FN) ordonnait à son cochon de mordre une gendarme d’origine maghrébine. Il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Les faits remontent au 27 juin dernier. Un ancien responsable du Front national (FN) de Saint-Gilles a ordonné à son cochon domestique de s’en prendre à une gendarme d’origine maghrébine et de la mordre.

Selon le site d’actualités locales Objectif Gard, la gendarmerie était intervenue à son domicile, à Générac, suite à un appel reçu de la part des voisins, inquiets, qui avaient déploré un conflit conjugal.

Lorsque les quatre gendarmes, dont la victime, ont débarqué dans la résidence, l’homme de 45 ans n’a pas hésité à ordonner à son cochon domestique de mordre la militaire et de les saluer avec le salut nazi.

Il a également déclaré, en désignant la gendarme :

Je veux bien vous parler mais pas à elle.

Puis il s’est adressé directement à elle, désignant des portraits de Jean-Marie Le Pen et de sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen, accrochés aux murs de sa propriété :

Elle ne vous plaît pas, ma décoration ?

Des regrets à demi-mot

Lors de son jugement, l’ancien élu FN a tout de même bredouillé quelques excuses :

Je regrette énormément, je demande pardon, j’étais dans la provocation. […] Je m’étais investi en politique au FN, j’étais dans une posture.

Le tribunal l’a condamné, mercredi soir, à verser 600 euros à sa victime ainsi qu’à quatre mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général pour outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique.

Publié le lundi 28 novembre 2016 à 9:41, modifications lundi 28 novembre 2016 à 9:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !