Faits divers

Toulouse : la situation dégénère après le contrôle d’une femme voilée

Dimanche 15 avril, une femme voilée a refusé un contrôle d’identité de la part de la police à Toulouse. Les forces de l’ordre ont alors été prises pour cible par une trentaine de personnes. Mardi 17 avril, les violences urbaines sont toujours d’actualité.

Un simple contrôle d’identité a dégénéré dans le quartier de Bellefontaine à Toulouse dimanche 15 avril après-midi. Face au refus, les forces de l’ordre ont interpellé la femme qui était voilée.

Réactions sur les réseaux sociaux

Nous sommes dimanche après-midi dans le quartier de Bellefontaine à Toulouse. Les policiers veulent contrôler l’identité d’une femme portant un niqab, le voile intégral. Néanmoins, selon France Info, la personne concernée présente une photocopie de mauvaise qualité de sa carte nationale d’identité. De plus, elle refuse de retirer son voile pour montrer son visage aux policiers qui la contrôlaient. Les forces de l’ordre décident donc de l’interpeller et de l’emmener au commissariat. Or, très vite, la tension monte à travers le quartier et sur les réseaux sociaux. La méthode employée par les policiers est critiquée. Les jeunes présents sur place s’en prennent aux forces de l’ordre en leur jetant des projectiles. Les policiers s’échappent et emmènent la femme avec eux. Elle était toujours en garde à vue lundi après-midi.

Plus tard dans la soirée de dimanche, de violents heurs ont éclaté entre jeunes et policiers à Toulouse. De fait, une centaine d’habitants du quartier ont déclenché des feux et jeté des projectiles contre les forces de l’ordre.

Selon nos collègues de 20 Minutes, d’autres éléments peuvent être à l’origine des violences.

Mais il est aussi vrai que nous portons ces derniers temps des coups au trafic de stupéfiants et que cela les dérange.

explique Didier Martinez, du syndicat Unité SGP.

Publié le mardi 17 avril 2018 à 8:39, modifications mardi 17 avril 2018 à 8:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !