Faits divers

Toulouse : Atterrissage en urgence d’un Boeing pour un feu en soute

Un Boeing de la compagnie turque à bas coût Sun Express s’est posé à Toulouse pour « un feu en soute ». Plus de peur que de mal…

Les 192 passagers d’un Boeing 737 ont eu la peur de leur vie lorsqu’ils ont atterrit en urgence à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

En effet, selon le site 20 minutes, lundi 11 septembre à 22h05, un avion de la compagnie turque à bas coût Sun Express s’est posé avant sa destination finale.

La compagnie aérienne est une filiale de Lufthansa et Turkish Airlines. En cause, une suspicion de feu dans la soute de l’appareil.

Fausse alerte

L’avion faisait la liaison entre Fuerteventura aux Canaries et Düsseldorf en Allemagne.

C’est un vol de SunExpress qui faisait Fuerteventura – Düsseldorf avec 192 passagers à bord. Il a atterri à 22h05 après, apparemment, un début de feu en soute.

A indiqué l’aéroport de Blagnac-Toulouse.

Ainsi, tous les passagers de l’avion, ont été débarqués pour être pris en charge. D’après 20 minutes, ils ont passé la nuit dans l’aérogare sur des lits de camp.

Finalement, aucun feu n’a été découvert par les pompiers de l’aéroport. Pour l’instant, la compagnie SunExpress ne s’est pas exprimée sur cet incident. Or, plusieurs autres vols qui devaient atterrir ou décoller à Toulouse ont dû retarder, ou être annulés.

Par ailleurs, à cause de la grève annoncée des contrôleurs aériens, de nombreux passagers sont restés seuls tard dans l’aérogare. Ainsi, de nombreux voyageurs ont protesté, notamment contre le défaut de communication concernant leur vol. Enfin, ils ont déploré qu’aucun lieu pour se restaurer ne soit resté ouvert.

Publié le mardi 12 septembre 2017 à 13:25, modifications mardi 12 septembre 2017 à 13:25

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top