Faits divers

Texas : Sous-alimentés et couverts d’excréments… ils ont fait vivre l’enfer à leurs enfants

Entre la malnutrition et leurs conditions de vie déplorables, quatre enfants ont vécu l’enfer à cause de leurs parents qui n’ont pas hésité à les traiter littéralement comme des chiens.

C’est une scène a peine croyable à laquelle a assisté le shérif Lane Akin du comté de Wise au Texas. Suite à un signalement des voisins en raison d’une violente dispute d’un couple, il s’est alors rendu au domicile des deux jeunes amants. S’il a pu constater les griffures au visage du jeune homme, ce n’est pas ce qui a le plus choqué le shérif.

Il a alors découvert quatre enfants, trois garçons et une fille de 1 à 5 ans dans cette maison à Rhome. Couverts d’excréments, ils étaient tous sous-alimentés et déshydratés. Mais ce n’est pas tout.

Traités comme des chiens

Selon CNN, deux d’entre eux, les plus âgés, étaient enfermés dans des caisses pour chien. Le shérif Lane Akin a confirmé que ses adjoints et le lieutenant avaient alors nourri et donné de l’eau aux enfants. Il a également ajouté :

A cause de la malnutrition et d’autres problèmes, nous avons appelé un médecin d’urgence. […] Il y avait plein de nourriture dans la grange, mais le réfrigérateur et les placards avaient été fermés pour que les enfants ne puissent pas la récupérer.

Âgés de 24 ans, les parents, Paige Harkings et Andrew Fabila, ont bien évidemment été arrêtés pour mise en danger d’enfants. La mère est également accusée de violences conjugales en raison des blessures présentes sur le visage de son compagnon. Sa caution est de 75 000 dollars contre 60 000 pour son petit ami.

Les enfants, pris en charge par l’hôpital de Fort Worth, sont désormais sous la garde des services de protection de l’enfance.

La voisine Amber Jester est revenue sur la situation de ce couple, connu des services sociaux, affirmant ne pas avoir été au courant de la présence d’enfants dans leur domicile.

On pourrait penser qu’être de l’autre côté de la rue permettrait de savoir quelque chose. J’aurais aimé faire quelque chose. Mais je ne savais pas. On ne sait pas ce que font les gens à l’intérieur de leur maison.

Publié le jeudi 14 février 2019 à 11:55, modifications jeudi 14 février 2019 à 11:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct