Faits divers

Syndrome du bébé secoué : Un nourrisson mort, son jumeau gravement blessé

Un père de famille a été mis en examen à Brest. Il est soupçonné d’avoir violenté ses jumeaux, car il ne supportait plus leurs cris. L’un est décédé et l’autre est dans un état grave.

Le 28 octobre dernier, lors du week-end de la Toussaint, un bébé de deux mois et demi est mort, alors qu’il se trouvait dans l’appartement de ses parents, dans le quartier brestois de Recouvrance. Le frère jumeau du nourrisson a également été retrouvé dans un état grave après avoir été lui aussi victime de violence. Des faits graves rapportés par Le Télégramme. 

Selon le parquet de Brest, les causes du décès du nourrisson, âgés de dix semaines, s’apparenteraient au diagnostic du bébé secoué. Le père de l’enfant aurait indiqué ne plus supporter les cris des nouveau-nés et aurait craqué.

Ce n’est que lorsque sa femme se trouvait à l’hôpital avec le bébé blessé que le père des jumeaux aurait appelé les pompiers pour signaler que le second était inanimé. Les policiers sont intervenus et ont placé le couple en garde à vue.

L’homme aurait reconnu les violences sur les enfants lors de son audition. Déféré au parquet mercredi dernier, le père des enfants, âgé de 22 ans, a été mis en examen pour violences sur mineur de moins de 15 ans par ascendant, ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Les faits ayant été commis pendant l’absence de la mère, seul le père est mis en examen. La mère, elle, est liée à l’affaire en qualité de victime.

Publié le jeudi 10 novembre 2016 à 15:17, modifications jeudi 10 novembre 2016 à 13:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !