Faits divers

Strasbourg : 4 mois de prison ferme pour une main aux fesses

Un homme ayant mis la main aux fesses d’une jeune fille de 19 ans à Strasbourg le 24 août dernier a été condamné à 4 mois de prison ferme.

Ce mardi 29 août, le tribunal de Strasbourg a condamné un quinquagénaire à quatre mois de prison ferme alors qu’il avait « frappé » les fesses d’une jeune passante de 19 ans à Strasbourg, le 24 août dernier. D’après les Dernières nouvelles d’Alsace, le procureur, Valérie Iltis dénonce « un geste particulièrement dégradant, humiliant ».

La victime reste d’ailleurs très marquée par cette agression sexuelle. A la barre, elle raconte :

Il était 19 h, je me promenais rue Kuhn à Strasbourg.

Un homme la fixe, elle feint de ne pas le voir.

Quand soudain, il s’est approché de moi en me disant quelque chose que je n’ai pas compris.

Explique-t-elle avant d’ajouter :

En passant derrière moi, il m’a frappé la fesse droite.

La jeune femme demande des explications à son agresseur qui sous-estime son geste. Elle le menace d’appeler la police.

Il s’est mis à me supplier.

Se souvient-elle.

Lutter contre la banalisation des agressions sexuelles

C’est un témoin de la scène qui finira par alerter les forces de l’ordre. La victime, elle, en est persuadée :

Son geste était voulu. À mon avis, il n’en était pas à son coup d’essai. Pour lui, c’est un geste normal.

C’est également l’avis du procureur qui partage le ressenti de la victime « qui a l’impression que ces faits sont banalisés et qu’ils pourraient se répéter ».

Finalement, le prévenu explique son geste à l’aune de son addiction à l’alcool.

J’avais bu quatre verres juste avant. C’est vrai j’ai fait une erreur. C’est la honte.

Souffle-t-il avant de rajouter un maladroit :

C’est comme ça, pour rigoler.

Outre les mois de prison, le prévenu devra s’acquitter de 500 euros de dommages et intérêts.

Publié le jeudi 31 août 2017 à 12:45, modifications jeudi 31 août 2017 à 12:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !