Faits divers

Strasbourg : 20 blessés à cause des pétards dans la nuit du Nouvel An

Malgré la dangerosité des pétards, le soir du 31 décembre, les français sont nombreux à les utiliser. Si l’intention de départ est bonne, parfois les conséquences peuvent être dramatiques…

Ce sont au moins vingt personnes qui ont été blessées dans la nuit de la Saint-Sylvestre à Strasbourg à cause des pétard. Un bilan qui est en hausse par rapport à l’année dernière. C’est le centre SOS Mains de Strasbourg qui a tenu à sortir du silence pour rappeler combien les pétards sont dangereux.

Un danger établi…

Le bilan est en constante augmentation. Ce sont les conclusions du Docteur Philippe Liverneaux, chef du service SOS Mains du centre hospitalier universitaire de Strasbourg. Ce dernier a expliqué à l’AFP qu’il avait reçu 20 personnes cette année. Contre 6 en 2016 et 15 en 2017. Autant dire que le bilan est simple à établir !

Les blessés présentent principalement des lésions aux oreilles, aux yeux et aux mains. Et la moitié de ces blessés ont entre 12 et 17 ans. Le plus âgé a 45 ans. Ce dont ils souffrent exactement ? Une personne a deux doits amputés, deux autres souffrent de surdité, une autre à la peau éclatée avec les nerfs à vif, un autre présente de très graves brûlures… C’est donc particulièrement grave et ils garderont des séquelles à vie.

Parmi les blessés, on trouve également une policière. Cette dernière a reçu un mortier, alors qu’elle était en intervention dans la nuit du Nouvel An.

Que faut-il faire ?

Ainsi, le Docteur Liverneaux ne se prononce pas en faveur d’une interdiction totale des pétards. En revanche, il demande aux pouvoirs publics de la ville de Strasbourg de réfléchir à la situation. Il envisage par exemple une saisie des pétards :

Les saisies de pétards pourraient servir à organiser un événement populaire et festif qui accompagnerait les pétards. On pourrait faire venir des artificiers et montrer aux enfants comment allumer les mèches pour in fine “désamorcer les accidents”

Strasbourg n’est pas un cas isolé. Chaque année, les pétards sont à l’origine de graves accidents. On se souvient par exemple en Alsace de trois personnes qui sont décédées en manipulant des engins pyrotechniques pendant le Nouvel An. La prudence est donc de mise. A bon entendeur…

Publié le mardi 2 janvier 2018 à 10:21, modifications mardi 2 janvier 2018 à 10:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct