Faits divers

Singapour : Condamnée pour avoir torturé à mort son fils qui refusait de manger

Une Singapourienne a été condamnée à une peine de prison pour avoir piétiné à mort son fils qui refusait de manger.

Mardi dernier, à Singapour, une mère de famille a été condamnée à une peine de prison pour avoir tué Mohamed Daniel Mohamad Nasser, son fils de deux ans, avec la complicité de son petit ami.

Les faits remontent à 2015. Pendant cinq semaines, les deux tortionnaires ont battu le garçon de 2 ans en le frappant à plusieurs reprises. Le 22 novembre dernier, ils l’avaient même piétiné sur la poitrine parce qu’il refusait de prendre son petit déjeuner. Le lendemain, l’enfant était retrouvé mort dans son lit.

Une autopsie a confirmé la présence de 41 blessures sur le corps du petit garçon, mort un mois avant son 3e anniversaire. La mère a allégué que son fils s’était fait mal en tombant. Le couple a été accusé de blessures graves et d’abus physiques sur l’enfant.

Le juge Bala Reddy a allégué la violence « impitoyable et continuelle » contemplée dans cette affaire et l’absence de regret du couple, avant de rendre son jugement : 11 ans de prison pour la mère, Zaidah, 41 ans, et 10 ans de prison et 12 coups de bâton pour Zaini Jamari, son compagnon de 46 ans.

Maltraitance

L’affaire avait provoqué l’indignation à Singapour, où les cas d’abus sur enfants sont en constante augmentation. L’année dernière, plus de 550 cas d’abus graves sur enfants ont fait l’objet d’enquêtes du ministère des Affaires sociales, soit une augmentation d’à-peu-près 40 % par rapport aux trois années précédentes.

Publié le jeudi 7 juillet 2016 à 14:18, modifications jeudi 7 juillet 2016 à 14:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !