Faits divers

Seine-et-Marne : Redoine Faïd, un braqueur multirécidiviste, s’est évadé de prison par hélicoptère

Grâce à la complicité de trois hommes, Redoine Faïd, un braqueur, a pu s’échapper en hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne.

Cela pourrait être la scène d’un film d’action. Il s’agit pourtant bien de la réalité. En effet, selon BFMTV, aux alentours de 11h20 ce dimanche 1er juillet, le braqueur le plus connu de France, Redoine Faïd, s’est évadé de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. Grâce à la complicité de trois hommes il a réussi à s’enfuir, à bord d’un hélicoptère.

Dans les détails, Redoine Faïd a été extrait du parloir de la prison par trois complices. Equipés d’armes de guerres, les hommes ont fait irruption dans l’établissement et ont exigé, et obtenu, la libération du braqueur. Ils l’ont ensuite évacué via un hélicoptère qui s’était posé dans la cour d’honneur de la prison, non protégée par un filet. L’opération, qui n’a duré que « quelques minutes » selon le site d’information, n’a fait « ni blessé ni otage ». L’hélicoptère, aperçu à basse altitude, s’est finalement posé à Garges-lès-Gonesse, dans le Val d’Oise, à une soixantaine de kilomètres de la prison. L’engin a été retrouvé brûlé. Selon les informations de BFMTV, les auteurs sont en fuite dans une Mégane noire en direction de l’A1.

Qui est Redoine Faïd ?

Agé de 46 ans, Redoine Faïd est l’auteur de vols à main armée. Il est notamment spécialisé dans l’attaque de fourgons blindés. En outre, il est considéré comme étant un des précurseurs du «  milieu des cités ». Arrêté à la fin des années 1990, il a été condamné à 18 ans de prison pour des faits de grand banditisme. Il a été remis en liberté conditionnelle en 2009, après 11 années de détention.

En 2010, il avait sorti son autobiographie Braqueur, des cités au grand banditisme, dans laquelle il se présentait comme un ex-délinquant, spécialiste des attaques de fourgons blindés. Se présentant comme un « repenti », il avait alors multiplié les apparitions dans les médias pour raconter son histoire. Dès lors il avait obtenu le statut de « braqueur médiatique ».

Une précédente évasion en 2013

Or, ce n’est pas la première fois que Redoine Faïd parvient à s’échapper d’un établissement pénitentiaire. En effet, le 13 avril 2013, il s’était évadé en moins d’une demi-heure de la prison de Lille-Séquedin dans le Nord. Il avait pris quatre surveillants en otage. Et les avait ensuite utilisés comme boucliers humains. Le braqueur avait finalement été arrêté le 29 mai 2013 dans un hôtel de Pontault-Combaut, en Seine-et-Marne.

En avril dernier, Redoine Faïd avait été condamné à 25 ans de réclusion criminelle dans l’affaire d’un braquage raté en 2010. Celui-ci avait coûté la vie à Aurélie Fouquet, une policière municipale. En outre, il avait également été déféré à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Séquedin.

 

Publié le dimanche 1 juillet 2018 à 17:45, modifications dimanche 1 juillet 2018 à 17:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !