Faits divers

Saint-Denis : Un médecin violemment agressé à l’hôpital

Un médecin a été grièvement blessé lors d’une agression aux urgences du centre hospitalier de Saint-Denis. Le professionnel de santé a eu les mains fracturées par plusieurs coups de pied.

Mardi soir, 13 septembre 2016, peu avant 23 heures, un médecin urgentiste a été grièvement blessé à l’hôpital DelaFontaine de Saint-Denis.

Agressé par un homme qui accompagnait son frère, l’urgentiste a eu les poignets brisés par de violents coups de pied. Deux infirmiers qui se sont interposés ont également été victimes de coups et blessures, avant d’être soignés par leurs collègues, rapporte la direction.

Arrêté à la suite de son geste, l’agresseur a été présenté vendredi 16 septembre en comparution immédiate au tribunal de Bobigny. L’homme de 21 ans a été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès, le 4 novembre. Il encourt cinq ans de prison.

Le médecin a été opéré par des chirurgiens spécialisés et s’est vu délivrer une interruption temporaire de travail de 48 jours.

Cet acte de violence intervient dans le contexte d’une dégradation des conditions de travail dénoncée à plusieurs reprises par les personnels du centre hospitalier.

Dans son témoignage à l’AFP, l’urgentiste estime que la dégradation des conditions de travail s’accompagne d’une dégradation des conditions de sécurité avec une montée en puissance de l’agressivité du public qui se traduit par des agressions verbales quotidiennes et des agressions physiques quasi hebdomadaires.

L’hôpital a annoncé au personnel qu’il se porterait partie civile et qu’un agent de sécurité se trouverait désormais aux urgences la nuit en permanence. Une décision tardive, selon l’urgentiste agressé.

Publié le samedi 17 septembre 2016 à 12:56, modifications samedi 17 septembre 2016 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !