Faits divers

Roanne : un septuagénaire mis en examen pour avoir violé des cadavres dans un funérarium

Roanne Un septuagénaire mis en examen pour avoir violé des cadavres dans un funérarium

Un septuagénaire a été mis en examen jeudi à Roanne, dans la Loire. Il est accusé d’atteinte à l’intégrité de cadavres.

Il s’adonnait à des attouchements en pleine journée

Mardi soir, un homme de 70 ans, résidant à Roanne, dans la Loire, a été arrêté. Il a été mis en examen jeudi pour des atteintes sexuelles sur des cadavres de femmes au sein du funérarium municipal.

L’homme s’introduisait, en pleine journée, dans les salons mortuaires où reposent les défunts pour accomplir ses méfaits. Or, ses allées et venues avaient fini par mettre l’oreille à la puce des employés. Ils s’étaient aperçus que le septuagénaire n’avait aucun lien avec les défunts.

Toutefois, mardi dernier, lorsque celui-ci est revenu, les agents funéraires, qui avaient installé une surveillance, l’ont surpris en plein acte sexuel avec une défunte. Interpellé par les agents de la police, le vieil homme volait également les sous-vêtements de ses victimes, rapporte Le Progrès.

Laissé en liberté sous contrôle judiciaire

L’homme de 70 ans était déjà suivi médicalement pour des troubles mentaux d’ordre sexuel et déjà condamné pour agressions sexuelles. Pendant sa garde à vue, le septuagénaire, qui souffre d’une obsession nécrophile, a reconnu une dizaine d’attouchements. Il a affirmé qu’il aurait commis ses premiers actes au mois de juillet dernier. Laissé en liberté sous contrôle judiciaire, il devra notamment suivre des soins.

La loi est floue concernant la nécrophilie. Elle ne constitue ni un délit ni un crime en tant que tel. L’article 225-17 du Code pénal punit d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende la violation et la profanation de sépulture ainsi que toute atteinte à l’intégrité du cadavre.

Publié le samedi 4 novembre 2017 à 11:32, modifications samedi 4 novembre 2017 à 10:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires