Faits divers

Elle reste 6 jours avec le cadavre de son compagnon car elle n’a pas les moyens de l’enterrer

Cette situation très rare se justifie par la pauvreté de la veuve, qui n’avait pas les moyens de payer un enterrement à son compagnon.

C’est l’histoire tragique d’une habitante de Valenciennes, qui a dû conserver pendant près d’une semaine le corps de son conjoint faute d’avoir les moyens de l’enterrer. Les pompes funèbres ont toutefois fini par intervenir et récupérer le corps.

Enterré dans une fosse

Les voisins de l’appartement où se trouvait le corps du conjoint se sont plaints des odeurs dans les parties communes de l’immeuble. Certains ont même alerté le journal La Voix du Nord afin de dénoncer cette situation hors normes.

En effet, faute d’avoir assez d’argent pour payer l’enterrement, Thérèse Fouache, la veuve, a dû patienter 6 jours avec le corps de son compagnon. En effet, elle avait indiqué à la marie qu’elle ne pouvait pas se permettre de l’enterrer.

D’après la loi, la mairie doit ensuite investiguer pour déterminer si les proches de la personne décédée n’ont vraiment pas les moyens de payer un enterrement. Mais cela nécessite un certain délai, qui a été repoussé jusqu’à 6 jours dans ce cas.

Après avoir reçu la validation de la mairie, le corps du compagnon a finalement été placé dans une housse mortuaire avant d’être enterré dans une fosse au cimetière Saint-Jean de Valenciennes. Si rien n’est fait pour donner une vraie sépulture au défunt, ses ossements sont placés dans un ossuaire municipal dans 5 ans.

Mais Thérèse Fouache a toutefois affirmé qu’elle souhaitait économiser afin d’offrir une vraie tombe à son compagnon, à côté duquel elle pourra également, un jour, reposer.

Publié le dimanche 1 avril 2018 à 19:46, modifications dimanche 1 avril 2018 à 15:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !