Faits divers

Remise en liberté de Gérald Thomassin, ex-espoir du cinéma français accusé de meurtre

Repéré en 1991 pour son rôle dans « Le petit criminel », Gérald Thomassin avait reçu quelque temps après un César dans la catégorie « espoirs ». Quelques années plus tard, c’est à une accusation du meurtre d’une postière à laquelle l’ex-acteur a dû faire face, le conduisant en détention provisoire pendant trois ans. Aujourd’hui remis en liberté, bien des doutes subsistent toujours dans cette affaire…

Retrouvé dans une kitchenette au fond de l’agence postale de Montréal-la-Cluse, le corps de Catherine Burgod, enceinte de cinq mois, avait été découvert en 2008, lardé de 28 coups de couteau. Très vite, les soupçons se sont portés sur Gérald Thomassin, un ex-comédien césarisé en 1991, dont l’ADN avait pu être retrouvé sur la scène de crime.

Quelque temps plus tard, ce sont les écoutes de ses appels téléphoniques qui alimentèrent davantage les soupçons des enquêteurs, ceux-ci interceptant ses « aveux » lors d’une conversation dont les circonstances restent à déterminer :

Je vais aller dire que c’est moi qui l’ai tuée.

Clamant son innocence depuis le début, Gérald Thomassin a été placé en garde à vue en 2009, avant d’être relâché, faute de preuves. Incarcéré suite à ses « aveux téléphoniques » en 2013, ce dernier a été remis en liberté en 2015 après deux ans de détention provisoire. Il retournera ensuite par la case prison après avoir volontairement retiré son bracelet électronique.

A nouveau remis en liberté depuis quelques jours suite à un « délai excessif de détention provisoire », l’ex-acteur, sur lequel bien des espoirs se fondaient dans le monde du 7ème art, semble apporter les garanties de présentation à la justice nécessaires.

Selon son avocat, Me Benoît Cousin, Gérald Thomassin a remis sa vie sur les bons rails, ce dernier ayant désormais un logement et un travail.

Publié le lundi 6 juin 2016 à 14:36, modifications lundi 6 juin 2016 à 14:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !