Faits divers

Professeure braquée à Créteil : Les deux agresseurs définitivement exclus de leur lycée et le braqueur mis en examen

Le lycéen qui avait braqué sa professeure avec une arme factice et celui qui avait filmé la scène, ont été exclus définitivement du lycée Édouard-Branly, à Créteil, à l’issue d’un conseil de discipline.

Cette scène avait provoqué l’indignation et la colère. Le 18 octobre dernier, un élève du lycée Édouard-Branly à Créteil avait braqué sa professeure avec une arme factice pour que celle-ci l’inscrive présent à son cours. En effet, arrivé en retard, il contestait que l’enseignante le note comme absent. Cette agression avait été filmée par un camarade de classe et largement diffusée sur internet.

Le jeune braqueur mis en examen

Ce mardi 6 novembre, un conseil de discipline statuait sur le sort de ces deux adolescents de 16 ans du lycée Édouard-Branly de Créteil. Ainsi, après plus de trois heures de concertation, les deux lycéens ont été définitivement exclus de leur lycée.

Ils sont définitivement exclus de l’établissement.

A indiqué le rectorat qui précise qu’un suivi éducatif, afin de s’assurer de leur re-scolarisation, sera mis en place dans la foulée.

Par ailleurs, le jeune homme qui avait braqué son enseignante a été mis en examen depuis le 21 octobre pour « violences aggravées ». Toutefois, il n’était pas présent au conseil de discipline. En effet, son contrôle judiciaire lui interdit d’entrer en contact avec la professeure. Mais aussi de se rendre dans le Val-de-Marne, où les faits se sont déroulés.

Quant au lycéen qui a filmé et diffusé la vidéo, il a également été mis en examen. De même qu’un autre adolescent pour avoir rediffusé les images.

Un plan d’action ambitieux

Cette vidéo avait suscité l’indignation jusqu’au sommet de l’État. En effet, le gouvernement a annoncé un plan d’actions contre la violence dans les établissements scolaires.

Nous allons rétablir l’ordre et l’autorité dans tous les établissements où la situation s’est dégradée.

A promis Jean-Michel Blanquer. En outre, le ministre de l’Education a annoncé dimanche 28 octobre, aux côtés du ministre de l’Intérieur, la constitution d’un comité stratégique. L’objectif étant d’établir un « plan d’actions ambitieux ». Ce dernier doit être présenté avant la fin de l’année. Ainsi, Jean-Michel Blanquer a annoncé « une batterie de réponses éducatives et de sanctions », visant notamment à « responsabiliser les familles ».

Publié le jeudi 8 novembre 2018 à 12:47, modifications jeudi 8 novembre 2018 à 12:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !