Faits divers

Le procès du casseur de l’Apple Store de Dijon fixé au 25 Octobre

le-proces-du-casseur-de-lapple-store-de-dijon-fixe-au-25-octobre

La boutique Apple, située dans le centre commercial de la Toison d’Or à Dijon, a été le théâtre d’un acte de vandalisme assez rare, jeudi dernier. Un de ses clients mécontents a fait irruption dans l’enceinte du magasin, une boule de pétanque à la main. Muni de cet objet, il a détruit de nombreux iPhones et des tablettes. Il va être jugé le 25 Octobre prochain.

La scène surréaliste filmée la semaine dernière à l’intérieur de la boutique Apple avec un téléphone portable est devenue virale sur Internet, les réseaux sociaux et les sites de partage de vidéos en quelques heures à peine.

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, s’était acharné sur plusieurs produits Apple avant d’être stoppé dans sa frénésie destructrice par des vigiles.

Le motif de ce geste ne serait pas politique. Le jeune homme n’est pas un casseur souhaitant dénoncer la société de consommation en s’en prenant à la célèbre marque à la pomme. Excédé et à bout de nerfs suite à un différend commercial, il avait épuisé semble-t-il tous les moyens de communication pour se faire entendre auprès du service après-vente et a cédé à la violence. Il était en litige avec Apple. Il souhaitait obtenir le remboursement de son iPhone défectueux. Il s’adresse d’ailleurs dans la vidéo aux personnes présentes dans le magasin :

Je les ai prévenus, je leur ai dit « Remboursez-moi mon oseille » et ils ont dit non.

Le jeune homme a été remis en liberté et sera jugé le 25 octobre prochain.

Vendredi dernier, à l’issue de la garde à vue du jeune casseur, le parquet avait pourtant réclamé son placement en détention provisoire et sa comparution immédiate devant le tribunal pour aujourd’hui, mardi 04 Octobre. Mais la comparution immédiate n’est pas applicable aux prévenus libres.

La procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare a communiqué des informations importantes concernant la procédure judiciaire de cette affaire rocambolesque :

Le juge de la liberté et de la détention a estimé que la détention provisoire n’était pas justifiée car il n’avait pas d’antécédent judiciaire et présentait toutes les garanties de représentation.

La vidéo surprenante et fascinante de cette destruction dans la galerie marchande au cœur de la boutique Apple rappelle les vidéos prises sur Periscope de certains réparateurs de SAV qui détruisaient les téléphones ou les appareils de propriétaires et de clients un peu trop exigeants. Ce précédent a coûté leur poste à deux employés de SFR et a donné une très mauvaise image de l’opérateur téléphonique.

Cette affaire de l’Apple Store de Dijon va-t-elle entraîner un principe de précaution et des mesures de sécurité renforcées dans les magasins de la compagnie fondée par Steve Jobs ou dans les enseignes d’électroménager afin de dissuader d’éventuels autres saccages et dégradations de cette importance ?

La peine et l’amende encourues par le jeune homme risquent d’être lourdes et exemplaires. La procureure de Dijon Mme Tarrare a déclaré que le préjudice subi par Apple était estimé à 50 000 euros. Verdict attendu dans cette affaire le 25 Octobre prochain.

Publié le mardi 4 octobre 2016 à 17:24, modifications mardi 4 octobre 2016 à 17:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !