Faits divers

Philippe Croizon : Amputé des quatre membres, un contrôleur SNCF lui demande sa carte d’invalidité

Philippe Croizon Amputé des quatre membres, un contrôleur SNCF exige sa carte d’invalidité

Un contrôleur SNCF a insisté pour que Philippe Croizon lui présente sa carte d’invalidité. L’homme est pourtant amputé de ses quatre membres.

Handicapé, le contrôleur exige de voir sa carte d’invalidité

Samedi 23 septembre 2017, Philippe Croizon a été contrôlé sur un TER reliant Rouen à Paris. Or, le célèbre nageur polyhandicapé est amputé de ses quatre membres. Le contrôleur SNCF a même insisté à plusieurs reprises pour voir sa carte d’invalidité.

Devant le tollé suscité par sa demande, le contrôleur a finalement abandonné sa requête et a poursuivi son contrôle de voyageurs, a précisé France Bleu Poitou. Le sportif polyhandicapé a posté samedi un message sur les réseaux sociaux s’étonnant de s’être vu demander sa carte d’invalidité.

Tollé sur les réseaux sociaux

Son message a déclenché une vague d’insultes contre la SNCF. Toutefois, Philippe Croizon a tenu à relativiser la situation. Ainsi, c’est avec humour qu’il a raconté l’incident sur les réseaux sociaux pour calmer les internautes.

Je voulais prendre les choses avec humour et ne pas en arriver à des insultes (…) ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué je n’en sais rien.

Le sportif a précisé qu’en général ses voyages avec la SNCF se passait bien, se souvenant que l’entreprise l’avait raccompagné chez lui après la panne générale à la gare Montparnasse.

Philippe Croizon est le “premier athlète français aussi lourdement handicapé à traverser la Manche à la nage, puis à relier les cinq continents en traversant quatre détroits”, souligne son site Internet.

Dimanche, le président de la SNCF a appelé Philippe Croizon pour lui présenter ses excuses.

Publié le lundi 25 septembre 2017 à 11:44, modifications lundi 25 septembre 2017 à 10:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires