Faits divers

Pas-de-Calais : une femme s’agrafe le vagin pour ne plus être harcelée par son mari

Pas-de-Calais

À bout de nerfs, une femme originaire du Pas-de-Calais s’est agrafée le vagin pour que son mari, violent et jaloux, cesse de la battre.

Jalousie maladive

Une femme résidant à Ardres, dans le Pas-de-Calais, a vécu un véritable enfer à cause de son mari. En effet, persuadé que sa femme le trompait, il a multiplié les sévices à son égard pendant plusieurs années. La violence était devenue tellement banale que les enfants ne s’en étonnaient même plus :

Papa s’est calmé, il ne donne des claques à maman qu’une fois par semaine.

La malheureuse était ainsi victime de menaces, d’insultes, de privations de sortie, d’humiliations et de brûlures. Son mari avait même tenté de l’étouffer avec un coussin. Les coups étaient si forts qu’elle avait tenté de se suicider à trois reprises.

Il vérifiait la taille de son vagin

Jaloux maladif, l’homme âgé de 39 ans contrôlait même avec ses doigts la taille et l’état du vagin de sa femme. Elle devait s’allonger sur le lit et écarter les jambes pour prouver sa fidélité rapporte Nord Littoral.

À bout de nerfs, l’Ardrésiennes s’est livrée à un geste désespéré. En effet, elle a fini par s’agrafer le vagin pour que son mari la laisse tranquille. Puis, elle lui aurait déclaré qu’il ne pourrait plus “l’accuser d’être infidèle”.

L’homme a été condamné à 18 mois de prison, dont 10 avec sursis. Il sera mis à l’épreuve pendant deux ans et devra suivre des soins. Le trentenaire devra également indemniser sa victime à hauteur de 2.000 euros pour le préjudice moral et payer 15.000 euros de frais médicaux.

Publié le jeudi 1 février 2018 à 11:48, modifications jeudi 1 février 2018 à 10:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !