Faits divers

Paris : découverte d’une femme morte dans une bibliothèque

femme morte dans une bibliothèque à Paris

Hier, le corps en partie dénudé et sans vie d’une quinquagénaire a été retrouvé dans une bibliothèque à Paris. La défunte faisait partie du personnel d’entretien de la bibliothèque Couronnes-Naguib Mahfouz, rue des Couronnes (XXe), en face du parc de Belleville.

C’est une étudiante qui a trouvé, lundi vers 18h25, la dépouille de Sabine, cette femme morte dans une bibliothèque parisienne.

Une bien triste découverte

Alors que l’établissement de service public est fermé ce lundi—comme tous les premiers jours de la semaine—une anomalie questionne l’étudiante. En effet, tandis qu’elle passe devant le lieu de culture situé à Couronnes—XXe arrondissement de Paris— la jeune femme voit de l’eau qui s’échappe de la porte de la bibliothèque. Intriguée, elle y va et découvre la scène choquante.

La victime, en culotte, était dans le vestiaire, sans doute en train de se changer. Il y avait ses affaires pliées sur une chaise et une blouse de travail pendue au portemanteau.

Dira ainsi, à nos confrères du Parisien, une source policière.

Malgré la réactivité de l’étudiante qui a immédiatement appelé les secours, il était trop tard. Aussi, à 18h45, les pompiers ont prononcé le décès de la technicienne de surface. Sabine a succombé à un arrêt cardio-respiratoire.

La solitude des femmes de ménage

 Il est possible que notre collègue était dans cette situation depuis de nombreuses heures, puisqu’elle aurait dû quitter les lieux en milieu de matinée.

Réagissait, avec beaucoup d’émotion, Bertrand Pieri, qui officie au sein de la CGT des bibliothèques de la ville de Paris.

En juin dernier, le syndicat alertait les autorités quant à la solitude qui frappait les employés de ménage. Il fustigeait le fait que les agents d’entretien restent longtemps livrés à eux-mêmes. En effet, présents dans les locaux dès 6h du matin, ces derniers travaillent plusieurs heures seuls. À cette époque, la CGT s’inquiétait déjà des risques d’un accident du travail.

Par conséquent, le drame de cette femme morte dans une bibliothèque a motivé la tenue d’un comité d’urgence. Cette rencontre—CHST—aura comme thèmes l’hygiène, la sécurité et les conditions de travail. Alors que le magistrat du parquet a ordonné une autopsie, Anne Hidalgo, maire de Paris, a assuré mardi soir “qu’elle présentera ses condoléances à sa famille et à ses proches.”

 

 

Publié le mercredi 19 septembre 2018 à 10:02, modifications mercredi 19 septembre 2018 à 10:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !