Faits divers

Paris 15 ème : Des coups de feu retentissent en pleine journée

Malgré des détonation d’armes ce vendredi 23 juin dans le 15 ème arrondissement de Paris, il semble que la piste terroriste soit écartée. Mais que s’est-il passé ?

Dans le quartier tranquille de la rue Brancion dans le 15 ème arrondissement de la capitale, un coup de feu a retenti, vendredi 23 juin, au soir. Nos confrères de BFM TV reviennent sur les faits.

Règlement de compte dans le 15 ème ?

L’agresseur présumé a laissé peu de chance à sa victime. En effet l’agresseur a fait feu à plusieurs reprises et n’a donc laissé aucune chance à sa “cible”. Dès lors la piste des enquêteurs s’est orientée non vers un acte terroriste mais plutôt sur sur un règlement de compte entre dealer. Effectivement, ces coups de feu ressemblent plus à une exécution qu’à un acte terroriste.

L’homme abattu de 3 balles

L’ homme abattu froidement par 3 balles n’a pour l’instant pas été identifié. Ce que l’on sait actuellement, c’est que la victime se trouvait dans le parc de la cité sensible des Périchaux, quand un homme s’est approché de lui, une arme à la main. L’agresseur aurait alors fait feu à 3 reprises, blessant l’homme entre autre en pleine tête et ne lui laissant ainsi aucune chance de survie.

L’agresseur reconnu par des témoins

D’après certains témoins, l’agresseur serait un homme âgé d’une trentaine d’années et de type africain. Il aurait pris la fuite dès la fin des coups de feu. Il serait encore activement recherché par les services de police.

La piste des stupéfiants

Le drame s’est produit en plein jour, au cœur d’une cité connue pour abriter des trafics de stupéfiants. Ainsi,  comme le déclare Philippe Goujon, maire (LR) du XVe,

C’est à l’endroit précis où les dealers s’installent pour vendre.

Ce dernier dénonce le climat d’insécurité qui règne dans ce quartier du sud de l’arrondissement. Une des caméras de surveillance que Paris-Habitat a installé dans les parties communes du quartier sensible, pourrait avoir enregistré l’agression.

L’enquête a été confiée au 3e district de police judiciaire. Au regard des premières constatations, la piste du règlement de comptes sur fond de trafic de drogue serait privilégiée. Une présence policière renforcée doit être mise en place à titre préventif, cette nuit dans la cité.

Publié le samedi 24 juin 2017 à 12:09, modifications samedi 24 juin 2017 à 10:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !