Faits divers

Orne : un policier se donne la mort dans un commissariat

Orne

Père de deux enfants, un policier s’est donné la mort au commissariat d’Alençon, dans l’ Orne, avec son arme de service.

Il s’isole dans une salle et se donne la mort

Dimanche 3 décembre 2017, un policier, père de deux jeunes enfants, s’est donné la mort au commissariat d’Alençon, dans l’ Orne. Selon Ouest France, il se serait suicidé avec son arme. Âgé de 42 ans, il venait de prendre son service. Il s’est alors isolé dans la salle de repos pour mettre fin à ses jours.

François Coudert, le procureur de la République d’Alençon, a indiqué qu’une enquête était en cours pour déterminer les circonstances exactes du décès. Elle a été confiée au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Caen.

Le syndicat SGP Police a demandé une enquête environnementale. Il a également sollicité qu’une cellule de prévention des risques sociaux soit mise en place.

Une vague de suicides chez les policiers

Ce père de famille fait partie des 46 policiers et 16 gendarmes qui se sont donné la mort depuis le début de l’année 2017.

Le taux de suicide dans la police est traditionnellement au moins trois fois plus important que dans la population générale. Ces suicides concernent tous les grades et tous les âges. L’arme de service est utilisée dans environ 50 % des passages à l’acte. L’Ile-de-France est la région la plus touchée.

Publié le lundi 4 décembre 2017 à 14:11, modifications lundi 4 décembre 2017 à 13:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !