Faits divers

Oise : Elle martyrise son fils de 2 ans et lui brise les jambes

oise violence sur mineur

Une mère de famille habitant Bresles, dans l’Oise, a été reconnue coupable de “violences habituelles sur mineur” après avoir martyrisé son fils de deux ans, en 2015.

De nombreuses violences

Le 1er mai 2015 à Bresles, dans l’Oise, une mère de famille, âgée de 25 ans, a battu son fils, âgé de deux ans et demi. Elle lui a même cassé la jambe. À l’époque, c’est le père du petit qui a déposé l’enfant à l’hôpital. En effet, séparé de la maman depuis la naissance de son fils, c’est en le récupérant pour le week-end qu’il s’est rendu compte que quelque chose clochait.

En plus de la jambe cassée, les médecins des urgences ont décelé deux côtes cassées et des coups aux testicules. L’enfant présentait également des bleus multiples et une fracture ancienne de la cheville. Les médecins ont aussi remarqué que la victime n’avait pas été vaccinée depuis sa naissance.

Combien de temps le petit garçon a-t-il subi les violences de sa mère ? Difficile d’y répondre.

L’enfant n’était pas désiré

La mère et le beau-père de l’enfant se sont mis en ménage en mars 2015, trois jours après s’être rencontrés sur Internet. Ils ont déclaré que l’enfant était turbulent et qu’il faisait beaucoup de bêtises. Ils ont admis lui avoir administré des fessées dans un but éducatif, rapporte le Courrier Picard.

La mère du petit garçon a également raconté que l’enfant n’était pas désiré, contrairement à sa sœur aînée qui, elle, n’avait jamais subi de violences.

Verdict

La mère a été reconnue coupable de “violences habituelles sur mineur” par le tribunal correctionnel de Beauvais. Elle a été condamné à 18 mois de prison, dont six mois ferme. Le beau-père âgé de 26 ans a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis par les juges. Le petit garçon a depuis été éloigné de sa famille pour être placé dans un foyer.

Publié le samedi 11 mars 2017 à 11:10, modifications samedi 11 mars 2017 à 9:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !