Faits divers

Nouvelle Zélande : Un professeur accusé d’agression sexuelle parce qu’il avait été sévère

Un professeur avait été accusé d’agression sexuelle par trois écolières qui ont reconnue avoir menti pour le faire renvoyer.

C’est la fin d’un an en enfer pour ce professeur d’Auckland en Nouvelle-Zélande. Il avait été accusé par trois jeunes filles d’agression sexuelle. Elles avaient menti pour le faire renvoyer.

“Mon pire cauchemar”

L’enfer de cet homme a commencé au mois de juillet l’an dernier. Alors qu’il enseigne dans une école d’Auckland, trois jeunes filles l’accusent d’agression sexuelle. Il leur aurait “touché les cheveux d’une façon indécente, passé sa main sur leur torse. Il aurait même attrapé le sein d’une autre”.

Toutefois, le professeur est innocent. Son tort ? Avoir perdu son calme quelques mois plus tôt et crié et sur les enfants. Après cet événement, les trois jeunes filles aidées par un garçon ont commencé à monter un plan pour le faire renvoyer. Alors que leur plan se met en place, très vite les forces de l’ordre se rendent compte que les témoignages ne correspondent pas à la réalité. Pour cette raison, les charges ont finalement été abandonnées et l’homme a été acquitté par un tribunal d’Auckland. Il a qualifié l’épisode comme “son pire cauchemar” et pense ne jamais enseigner de nouveau après avoir “passé une année en enfer”.

Publié le dimanche 8 avril 2018 à 15:57, modifications dimanche 8 avril 2018 à 13:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !